Et ensuite?

La Reine Marie-Christine de Deux Siciles avait écrit de sa propre main sur un feuillet de son livre de piété les pensées suivantes que l’on retrouva après sa mort :

J’ai la santé, la fortune et la beauté… et après ?

J’ai de l’or, de l’argent… et Après ?
Je commande à un grand nombre de serviteurs, mais qu’en sera-t-il après ?
Quand je serai seule à posséder du génie et du savoir, qu’en sera-t-il après ?
Quand je serai seule à avoir une position éminente ici-bas, qu’en résultera-t-il après ?
Quand je devrais jouir du monde pendant mille ans, qu’en sera-t-il après ?
La mort est prompte et dépouille de tout. Que trouverons-nous au delà de ses portes ?

Dieu seul mérite d’être servi.
Si tu le sers fidèlement, ensuite tu possèderas toute choses.
La Reine avait trouvé le secret, le vrai secret.
Crains Dieu et observe ses commandements écrivait déjà l’Ecclésiaste, car Dieu amènera toute oeuvre en jugement (Eccl. 12 :15-16).
Celui qui écoute ma parole, a dit Jésus, et qui crois à Celui qui m’a envoyé a la vie éternelle.
Il ne vient point de jugement, mais il est passé de la mort à la vie. (Jean 5.24-26)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :