La Naissance de Jésus

La Naissance de Jésus

Traduire

« Il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie » (Luc 2-1/20).

Le temps de la venue de Jésus est bien précis dans l’histoire. Ce fut à l’occasion d’un recensement. Chacun devait se faire inscrire à sa ville natale.

Si Dieu agit ainsi sur l’esprit de l’empereur romain, c’est parce qu’il domine les affaires du monde et il fait plier les grands.

Les prophéties affirmaient que le Messie naîtrait à Bethleem.

Michée avait précisé :

« Et toi Bethleem Ephrata, petite entre les milliers de Juda. De toi sortira pour moi, Celui qui dominera sur Israël » (Michée 5-1)

Or, Joseph et Marie habitaient Nazareth et ce fut ce recensement qui les obligea à monter à Bethleem. Tous deux étaient de la lignée de David.

La première question qui me monte à l’esprit est celle-ci : Pourquoi Dieu a-t-il choisi Bethleem ? Je crois que dans le nom de ce village il y a tout un symbole. Bethleem est un mot hébreu qui veut dire « la maison du pain ». Or Jésus a dit :

« Je suis le pain de vie … C’est ici le pain qui est descendu du ciel afin que celui qui en mange ne meure point » (Jean 6-48/50)

Or, Jésus est né à Bethleem, la maison du pain. Etant lui-même le pain de vie, il est venu le donner au monde.

Marie enfanta son fils premier né. Le récit de Luc est sublime dans son admirable simplicité :

« Elle l’emmaillota et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtelle. rie » (Luc 2-7).

Le problème de la crèche était fixé dans la prescience de Dieu et dans cette humble naissance il y a bien des choses pour nous.

 Tout d’abord, nous remarquons que celui qui avait la place la plus haute au ciel a pris la place la plus basse sur la terre. Il est né dans une étable et il est mort sur la croix,

Quelle leçon pour nous ! Dieu déteste l’orgueil.

Ensuite, nous voyons dans l’étable où Jésus est né qu’il est entouré d’animaux habitués au travail, de bêtes de somme. Dans son ministère sur la terre, il a pu affirmer :

 « Le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir ». (Matt. 20-28) .

Cependant dans cette étable, il y avait probablement des brebis. Elles étaient peut être réservées pour être offertes en sacrifice dans le temple de Jérusalem. Or, Dieu envoyait du ciel

 » l’agneau qui ôte le péché du monde « 

Qu’il est triste de constater « qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie ». Il y en avait pour tous les autres. Mais croyez-vous que quelqu’un aurait cédé sa place ? Non. Personne ne fit attention à cette pauvre paysanne qui allait donner naissance à un enfant. Et chacun s’endormit dans l’insouciance d’un événement qui bouleverser le monde.

Dans les champs autour de Bethleem, il y avait des bergers qui gardaient leurs troupeaux pendant la nuit. C’était le printemps et les nuits étaient encore fraîches. Tout à coup une lumière surnaturelle jaillit et un ange apparut. Les bergers furent saisis d’une profonde frayeur. Mais l’ange les rassura :

« Ne craignez point, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie » (Luc 2-10).

Et il précisa :

« Il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2-11).

Trois titres sont donnés par l’ange à l’enfant qui est né : Sauveur, Christ, Seigneur.

Il faut admettre que les bergers avaient la foi, pour venir chercher le Sauveur dans une crèche. Auriez-vous eu la même confiance ?

Et tout à coup, une multitude de l’armée céleste se joignit au premier messager et l’on entendit dans. les airs ces louanges :

« Gloire à Dieu dans -les lieux très hauts et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée » (Luc 2-14)

Un jour, nous aussi – nous glorifierons le Seigneur quand nous serons près de lui.

L’apôtre Jean en a la vision et voici ce qu’il décrit :

« Je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu. Ils chantent le cantique de Moise le serviteur de Dieu et le cantique de l’Agneau ». (Apoc. 15-2/3) .

Après avoir entendu les anges, les bergers partirent pour Bethleem. Et quand ils arrivèrent, ils comprirent que c’était là le Christ, le Messie. Les autres personnes qui étaient dans l’hôtellerie ne comprirent rien et elles restèrent plongées dans le sommeil. Les bergers racontèrent ce qui était arrivé dans les champs et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Notre Dieu éternel est venu dans le temps pour retourner dans l’éternité. Dieu s’est -fait homme pour que nous, devenions fils de Dieu. Tel est le mystère révélé dans la Parole.

Il y a dix neuf siècles Jésus est venu ici-bas. Il n’y avait pas de place pour lui. Ses parents se réfugièrent dans une étable et on lui donna une crèche pour berceau, votre coeur est la crèche où Jésus veut naître.

Voulez vous le laisser entrer ?

 
  
 
  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :