Un Astre sort de Jacob

Un Astre sort de Jacob
Traduire

L’Astre de Jacob

Le Livre des Nombres dans la Thora,

l’un des cinq livres de Moïse, nous parle d’un certain devin qui s’appelait Balaam, lequel, bien que n’étant pas de la race d’Israël, a été contraint par l’Eternel de bénir Israël et même, sous l’action de l’Esprit-Saint, -l’Esprit de Dieu- (No 24 : 2), a prophétisé un des événements, le plus important pour Israël et le monde entier : –la venue du Messie– !

Voici la Prophétie en question :

<< Je le vois, mais non maintenant : je le contemple, mais non de près. UN ASTRE sort de Jacob. UN SCEPTRE s’élève d’Israël… >> (No 24 : 17.) Il y a là, une allusion directe au Messie. Comme il y en a tout au long des Ecritures ! Ici, deux particularités importantes du Messie sont mises en évidence : la première céleste (un astre ou étoile) ; la seconde terrestre (le sceptre ou le pouvoir royal). Vous pouvez vérifier dans votre Bible, plusieurs prophéties confirment (et nous en verrons quelques-unes) : le Messie annoncé doit être de nature CELESTE et DIVINE et aussi de nature HUMAINE et ROYALE !

Le patriarche

Jacob a prophétisé sur la tribu de Juda, de laquelle plus tard naîtra David et sera issu le Messie : méditons ces paroles inspirées : << Le SCEPTRE ne s’éloignera point de JUDA, ni le BATON SOUVERAIN d’entre ses pieds. JUSQU’A ce que VIENNE LE -SHILO-. (Terme qui désigne le Messie) et que LES PEUPLES LUI OBEISSENT ! (Gen 49 : 10).

Les mots ASTRE et ETOILE

sont synonymes dans l’hébreu comme dans le français. L’ASTRE DE JACOB dont parle la prophétie a un rapport étroit avec cette ETOILE MYSTERIEUSE qui a conduit des mages d’Orient vers Bethléem en Judée ! Tout lecteur assidu des Ecritures (même s’il ne lit que la première Alliance) est obligé de constater, s’il est logique et croit à l’inspiration divine des Saintes Ecritures, que cet ASTRE DE JACOB aboutit nécessairement avec la venue, ou plus exactement, la naissance de Yéshoua (appelé en grec Jésus), à Bethléem et Fils de David, de la tribu de Juda (sa généalogie le prouve aisément : Mt 1: 1 à 15 ; Lc 3 : 23 à 38).

Dieu est soigneux

L’Eternel a pris soin, tout au long des siècles et par la bouche de ses prophètes, de donner des signes précis afin de préparer la venue de <<CELUI >> qu’Israël et le monde attendaient ! Peut-on honnêtement se déclarer -Croyant- ou -Pieux- si on refuse de CROIRE ce que le Tout-Puissant a annoncé d’avance, sous prétexte que nos Sages et notre tradition nous ont enseigné autrement ? Est-ce aux hommes ou à Dieu qu’il faut obéir ? Certainement, vous penserez comme moi : il faut obéir à Dieu ! Eh bien ! Voici ce que Dieu a dit et Sa Parole est si claire qu’un enfant la comprendrait : << C’est pourquoi LE SEIGNEUR LUI-MEME vous donnera UN SIGNE, –voici la jeune fille (une vierge, selon le sens hébraïque) deviendra enceinte, elle enfantera UN FILS et elle lui donnera le nom de : –IMMANOU-EL— (ce qui signifie : DIEU AVEC NOUS ; Es 7:14). 

Le même prophète,

inspiré, décrit CET ENFANT, mettant en relief SON CARACTERE DIVIN (un astre) et SON CARACTERE HUMAIN (sceptre royal) : << Car UN ENFANT nous est né, UN FILS NOUS EST DONNE et la domination reposera sur son épaule ; on l’appellera : Admirable, Conseiller, DIEU PUISSANT, PERE ETERNEL, Prince de la paix. (Es 9 : 5)

Dieu précise

par le prophète, la région où CE FILS, revêtu de tels <<TITRES DIVINS>>, exercerait son ministère messianique de salut ; « Les temps à venir couvriront de gloire la contrée voisine de la mer (de Galilée) au-delà du Jourdain, le territoire des Gentils (en hébreu : Galil Agoym, c’est-à-dire : la Galilée des Gentils). Le peuple qui marchait dans les ténèbres VOIT UNE GRANDE LUMIERE. Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort. UNE LUMIERE RESPLENDIT « . (Es 8 : 23-9 : 1).

Le prophète Michée,

lui aussi, confirme les paroles d’Esaïe et donne d’autres détails intéressants : « Et toi, BETHLEEM Ephrata, petite entre les milliers de JUDA, de toi SORTIRA pour moi CELUI qui DOMINERA SUR ISRAEL, et dont l’ORIGINE remonte AUX TEMPS ANCIENS, AUX JOURS DE L’ETERNITE, c’est pourquoi il les livrera jusqu’au temps où ENFANTERA CELLE QUI DOIT ENFANTER et le reste de ses frères reviendra auprès des enfants d’Israël. (Mic 5 : 2).

Ce passage concerne Jésus

C’est absolument évident que ces passages concernent Yéshoua (appelé en grec Jésus), dont la naissance correspond exactement aux prophéties et aussi une multitude d’autres détails, cachés prophétiquement par le Tout-Puissant dans les Ecritures et qui ont été accomplis depuis sa naissance et jusqu’à sa mort expiatoire pour le pardon des péchés.

Au temps du roi Hérode,

des mages (sages) d’Orient sont venus de pays lointains, conduits par UNE ETOILE SURNATURELLE. Ils arrivèrent d’abord à Jérusalem, puis allèrent à Bethléem pour voir << Le ROI des Juifs qui venait de naître >> (Mt 2 : 2 à 12). Ces hommes n’étaient pas de la race d’Israël, mais Dieu avait annoncé son intention de se faire connaître aux nations : « Alors, je donnerai AUX PEUPLES des lèvres pures afin qu’ils invoquent TOUS le nom de l’Eternel pour le servir d’un commun accord d’au-delà des fleuves de l’Ethiopie ; mes adorateurs, mes dispersés M’APPORTERONT DES OFFRANDES« . (Soph 3 : 9 à 11). Effectivement ces mages, hommes d’entre les nations, apportèrent au FILS qui venait de naître à Bethléem, des offrandes royales, d’une valeur symbolique : or, encens, myrrhe ! Ils reconnaissaient ainsi en Yéshoua (dont le nom signifie : -Dieu Sauve-), le FILS annoncé par l’Ecriture : FILS DE DIEU et FILS DE DAVID ! (Mt 2 : 9 à 12).

Le Plan du Salut

En même temps que l’Eternel révélait ainsi son « Plan de Salut » aux nations, par ces hommes qui en étaient inconsciemment les représentants, il agissait de même avec le peuple d’Israël en se servant de quelques bergers juifs qui passaient dans les champs, les veilles de la nuit, pour garder leurs troupeaux. Un ange leur apparut et dit : « Ne craignez point, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie : -C’est qu’aujourd’hui dans la ville de David, IL VOUS EST NE UN SAUVEUR QUI EST LE MESSIE, LE SEIGNEUR !- (Lc 2 : 10 à 11).

Ils ont vu

A défaut des principaux sacrificateurs et scribes de Jérusalem qui SAVAIENTce qui était annoncé par les Ecritures (Mt 2 : 4 à 6), mais n’avaient pas VOULU VOIR ce que Dieu avait fait, d’humbles bergers sont VENUS et ils ont VU, représentants inconscients, eux aussi, du peuple d’Israël aux pieds de SON MESSIE !

Dans la branche sacerdotale

aussi, la venue du Messie a été saluée avec enthousiasme par l’un de ses plus dignes représentants : Zacharie, Lévite de la classe d’Abija, lequel poussé par l’Esprit-Saint, s’écria : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a VISITE et RACHETE SON PEUPLE et NOUS A SUSCITE UN PUISSANT SAUVEUR dans la MAISON DE DAVID, son serviteur, comme il l’avait ANNONCE par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens ! (Lc 1 : 68 à 70).

Oui, cet « astre »,

cette « étoile » est le SIGNE PROPHETIQUE qui marque la première venue, du Messie et ce même SIGNE : l’étoile de David au centre du drapeau d’Israël, marque pour notre génération SON PROCHAIN RETOUR ! Cette étoile sur un drapeau a été le SIGNE DE RALLIEMENT pour tous les Juifs dispersés dans le monde entier, montrant le chemin du retour en ERETZ ISRAEL (le pays d’Israël), en vue du retour de CELUI qui a dit : << Je suis le REJETON et la postérité de David, l’ETOILE BRILLANTE DU MATIN ! >> (Ap 22 : 16).

Nous les serviteurs de Dieu

affirmons, Bible en main, que Yéshoua (Jésus) est véritablement le Messie d’Israël et le Sauveur du monde ! l’Éternel a mis CE SIGNE parmi les Nations, selon qu’il est écrit : << Le temps est venu de rassembler toutes les nations et toutes les langues ; elles viendront et verront ma gloire. Je mettrai UN SIGNE parmi elles et j’enverrai leurs réchappés vers les nations >>. (Es 66 : 18). Et ce même SIGNE, l’Etoile de David, flotte haut sur la bannière d’Israël, selon qu’il est écrit : « Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière pour qu’elle s’élève à cause de la vérité« . (Ps 60 : 6).

L’Heure de Vérité

Bientôt, ce sera -l’heure de vérité- pour tout le peuple d’Israël, lorsque rassemblé sur le Mont des Oliviers, il verra de ses yeux descendre du ciel l’ASTRE et le SCEPTRE en la personne de Yéshoua (Jésus), alors, affirme l’Ecriture « … ils tourneront leurs regards vers CELUI qui a été PERCE » (il est facile de vérifier cela dans la première Alliance : Zac 14 : 4 et 12 : 10). Ce sera alors une révélation extraordinaire pour le peuple qui VERRA LES MARQUES de la Rédemption Divine accomplie à Golgotha, et acclamera CELUI qui sera << LE PRINCE DE LA PAIX  >>, le ROI d’Israël et du monde entier ! Alors s’accomplira ce passage des Ecritures : « En ce jour, le REJETON D’ISRAEL sera là comme UNE BANNIERE, pour les peuples, les nations se tourneront vers LUI et la Gloire sera sa demeure« . (Es 11 : 10).

La nuit spirituelle

doit cesser pour ceux qui veulent réellement laLumière Divine– ! Il est temps de cesser de se laisser conduire par des chefs religieux, qui sont souvent -hélas-comme l’a dit Yéshoua : « Des aveugles qui conduisent d’autres aveugles… » Ouvrez votre Bible, lisez-la en demandant au TOUT-PUISSANT de vous éclairer, réfléchissez à ce qu’il vous montrera puis… CHOISISSEZ AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD ! La Bible dit solennellement : << Nous tenons pour d’autant plus CERTAINE  la PAROLE PROPHETIQUE à laquelle vous faites bien de prêter attention comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que

l’Étoile DU MATIN 

se lève dans vos cœurs, sachant tout d’abord Vous-même qu’aucune Prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une Prophétie a jamais été apportée, mais c’est POUSSE PAR L’ESPRIT-SAINT que des hommes ONT PARLE DE LA PART DE DIEU. (2 Pie 1 : 19 à 21).

1 thought on “Un Astre sort de Jacob

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :