Le Mystère de la Nouvelle Naissance

Traduire

La Nouvelle Naissance

« Le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.

« C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme devenu parfait en Christ » (Colossiens 1-26/28).

Quand nous acceptons Jésus comme Sauveur au travers de la Parole, le Saint-Esprit pénètre en nous. Cette Parole qui était lettre morte devient vivante et nous faisons l’expérience de la nouvelle naissance.

Ce mystère, Christ en nous, n’était pas connu dans les temps anciens. Je pense à Jérémie, à David, à Moïse. Ils n’ont pas compris ce qui nous est maintenant révélé. C’est en effet quelque chose d’extraordinaire que Dieu puisse s’unir à la race humaine en mettant dans leur cœur le Saint-Esprit, afin que nous devenions des enfants de Dieu.

 C’est là tout le plan de Dieu :

le Fils de Dieu est devenu Fils de l’homme, afin que nous les fils des hommes, nous devenions des fils de Dieu. Nous sommes devenus des enfants de Dieu, Christ en nous, l’espérance de la gloire.

Il faut maintenant mettre au point certaines idées qui circulent dans le monde.

 Il y a des gens qui croient que l’on devient chrétien, quand tout petit bébé, on reçoit par quelques gouttes d’eau, ce que certains appellent baptême. Ce n’est pas là ce qu’enseigne la Parole de Dieu.

Il y en a d’autres qui croient que l’on est un enfant de Dieu par droit de création, et par conséquent, nous sommes tous des enfants de Dieu.

Il faut faire une nette différence entre la création d’Adam et la nouvelle naissance. Quand Dieu a créé Adam, il a soufflé dans ses narines un souffle de vie et Adam est devenu une âme vivante. Tandis que Jésus fait beaucoup plus que tout cela : il est un esprit vivifiant. Quand il vient dans notre cœur, il apporte une nouvelle vies C’est la vie de Dieu qui vient en nous.

L’apôtre parlant de cette expérience la présente

« Instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ

Dieu désire, non seulement, que nous passions par la nouvelle naissance, mais il désire que nous parvenions à un tel développement que l’on reconnaisse en nous la stature parfaite de Christ.

Les apôtres étaient parvenus à ce point là

Nous comprenons mieux Paul quand il disait

« Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Cor. 11-1).

Il était tellement uni à Jésus qu’il désirait que tous fassent cette merveilleuse expérience.

Il est certain que lorsque nous considérons Pierre et Jean après le baptême dans le Saint-Esprit, il y avait un changement radical. Leurs adversaires étaient obligés de le reconnaître.

Que dirai-je d’Étienne ?

Il avait reçu de Dieu des dons miraculeux et il annonçait l’évangile. Quand il comparut devant le Sanhédrin, il donnait un témoignage si puissant que tous ses accusateurs étaient confondus ; et quand ils le regardaient, son visage paraissait comme celui d’un ange (Actes 6-15) .

Sans aucun doute il était rempli du Saint-Esprit. Fixant ses regards vers le ciel il vit la gloire de Dieu et il s’écria :

« Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu » (Actes 7-56) .

C’est ainsi que Dieu désire que nous soyons débordants du Saint-Esprit. Il veut que le terrestre soit assujetti au céleste. Il veut que Christ règne totalement dans nos cœurs.

II y a une pierre de touche pour reconnaître ceux qui sont nés de nouveau. La voici

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Cor. 5-17) .

Pouvez-vous mettre la main sur ce verset et dire :  Je le crois

Quand on passe par le véritable baptême d’eau, le baptême par immersion, on donne en quelque sorte une signature sur un acte important que nous avons accompli. Nous mourons avec Jésus et nous ressuscitons avec lui pour une vie nouvelle. Voila ce qui compte. Alors les choses anciennes sont passées; toutes choses sont devenues nouvelles

Dans les pays christianisés, le changement est souvent moins visible, mais dans les pays païens, la transformation est énorme.

Je voudrais maintenant vous montrer la différence qu’il y a entre un homme religieux et un vrai chrétien. Pierre nous la montre dans un passage de son épître :

 « II nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu : lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant

la corruption qui existe dans le monde par la convoitise » (2 Pierre 1-4) .

Quelle est donc la différence ?

C’est une question de nature. Le chrétien possède deux natures , l’homme religieux n’en a qu’une.

L’homme religieux n’a que la nature humaine, charnelle, terrestre. Le chrétien possède une seconde nature, une nature divine. C’est là toute la différence et elle est immense.

Je vous pose le problème sous la forme d’une énigme. Né une fois pour mourir deux fois : c est l’homme religieux. Né deux fois pour mourir une fois et peut-être pas du tout : c’est le chrétien.

Nous sommes devenus participants à la nature divine. Nous devons vaincre tout ce qui vient de la vieille nature. l’Esprit de Christ habite en nous .

Mais il y a une expérience à faire, celle de Galates 2-20

« J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi

Le vrai chrétien s’associe à Jésus dans sa mort sur la croix. De même que Jésus est mort au monde, ainsi le vrai chrétien, mort avec Jésus sur la croix est également mort au monde. C’est à la croix qu’il reçoit une vie nouvelle. Sa vieille vie l’a quitté. C’est là l’expérience de l’apôtre Paul qui peut affirmer : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi

Jésus est mort pour chaque personne individuellement. Il n’est pas seulement mort pour la race humaine en général, mais pour chaque âme en particulier. Paul parle de sa propre expérience, de son âme et il affirme avec une conviction profonde :

 « Je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi ».

C’est cette certitude qu’il faut. De savoir que Jésus nous a aimés particulièrement, individuellement : Dieu a tant aimé le monde afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3-16) .

« Quiconque » c’est vous, c’est moi, c’est chaque individu en particulier.

Dans Jean 1-11/13, voici ce que nous lisons au sujet de la Parole faite chair :

« Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue ».

« Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu

Que désigne cette Parole ?

C’est Jésus ! Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu. En effet. Jésus est né parmi les Juifs et il a été rejeté. Mais ceux qui l’ont reçu ont été l’objet d’un grand miracle : ils sont devenus enfants de Dieu.

Tout être humain qui le reçoit peut faire la même expérience

Car les enfants de Dieu ne sont pas « nés du sang », c’est-à-dire que même si nos parents étaient chrétiens, leurs enfants ne le deviennent pas d’une façon automatique, par un droit de naissance naturelle.

Ils ne sont pas nés « de la volonté de la chair Ce n’est pas par des efforts pour devenir meilleurs, en essayant de s’améliorer que l’on entre dans le royaume de Dieu.

Ils ne sont pas nés « de la volonté de l’homme ». Ce n’est pas par des rites, des cérémonies que l’on devient un enfant de Dieu.

Il n’y a qu’un moyen : recevoir la Parole de Dieu dans son cœur, c’est-à-dire Jésus-Christ.

Vie et Lumière El Shaddaï
D'autres Messages

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :