Le Semeur

le semeur
Traduire

Lectures: Matt.13.4-8,18-23

INTRODUCTION le semeur

Dans le pays de Jésus, les semailles se faisaient en novembre, après que les pluies de fin octobre (appelées dans la Bible pluies de la première saison, Jér.5.24) avaient ramolli la terre durcie et craquelée par la sécheresse de l’été. Puis après les pluies de l’arrière-saison en mars, la moisson avait lieu, et en avril, vers Pâques, on offrait les premiers épis dans le temple.

La pensée directrice de cette parabole s’appuie sur un aspect bien connu des paysans du lac de Génésareth: les différences dans la nature du terrain, qui engendrent des résultats différents.

RAISONS DE CETTE PARABOLE

  • Dans le chap. 12, nous découvrons différentes attitudes des gens envers Jésus:
  • La foule le reconnaît comme le Messie. Matt.12.22-23
  • Les Pharisiens lui sont hostiles. Ils cherchent à l’accuser. Matt.12.9-10. Ils attribuent ses miracles à Satan.

Le Semeur Matt.12.24

  • Cela pouvait créer certains doutes dans le cœur des disciples: Pourquoi n’y a-t-il pas une adhésion universelle, si l’enseignement de Jésus est vraiment de Dieu?
  • Jésus va montrer par cette parabole que ce n’est pas la semence (la parole) qui est en cause, mais le terrain (les cœurs).

QUATRE SORTES DE TERRE

  • Le long du chemin: Terre d’abord labourée, probablement, mais ensuite piétinée par ceux qui la traversent. Le grain reste en surface et les oiseaux le mangent.

v.19:.La Parole ne pénètre pas, et le Malin l’enlève. Il y a incompréhension.

  • Idées préconçues. Tradition. Enseignement erroné.
  • Habitudes de pensée. Interprétations personnelles. Esprit de critique.
  • Habitudes de parole. Critiques du pasteur devant les enfants.
  • Habitudes d’acte. Notre routine de vie.
  • Les endroits pierreux: La roche est sous-jacente: la terre est peu profonde et sèche vite sous l’effet du soleil.

v.20-21: Réception enthousiaste, mais superficielle de la parole. Dès que l’application de la parole implique un prix à payer, il y a abandon.

  • Vie spirituelle superficielle. Enthousiasme genre feu de paille.
  • S’écarter à cause de difficultés, tribulations, persécutions, ou problèmes internes dans l’église.
  • Les épines: La terre semble bien nettoyée, mais en profondeur il s ‘y trouve encore des racines implantées là depuis longtemps. Elle produisent bientôt d’abondantes épines qui étouffent les jeunes plantes.

v.22: Réception profonde, mais temporaire, de la parole. D’autres éléments plus anciens prennent le dessus et détruisent l’effet de la parole. Il y a cœur partagé.

  • Crainte: soucis du siècle.
  • Séduction des richesses: besoin de gagner toujours plus (peut découler de la crainte de manquer)..
  • Plaisirs de la vie (Luc8.14) , invasion des convoitises (Marc4.19): recherche égoïste de satisfaction personnelle.
  • La bonne terre: Terre profonde où le grain peut germer et arriver à maturité.

 v.23: Réception profonde et permanente de la parole. Il y a un fruit abondant.

  • Celui qui comprend la Parole.
  • Celui qui reçoit (Marc) la Parole.
  • Celui qui retient (Luc) la Parole.

CONCLUSION sur le semeur

  • La Parole de Dieu reste toujours efficace en elle-même. Elle est « vivante et permanente » (1Pi.1.23).
  • Si elle ne semble pas efficace pour tout le monde, c’est qu’elle est reçue de différentes manières. Mais la faute ne lui incombe pas.
  • Que l’Évangile ne soit accepté que par une minorité ne doit pas nous faire douter de son efficacité.
  • Une question importante: Comment la recevons-nous?
  • Au bord du chemin?
  • Dans les endroits pierreux?
  • Parmi les épines?
  • Ou dans la bonne terre?
  • Cette efficacité dans nos vies dépend de notre attitude de cœur. Il est nécessaire de toujours éviter les trois dangers décrits dans cette parabole.

Pour voir d’autres prédication Cliquez Ici

Laisser un commentaire

Jésus vous aime !
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :