La Guérison d’un Boiteux

La Guérison d’un BoiteuxActes 3-1/6« II y avait un homme, boiteux de naissance, qu'on portait et qu'on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu'il demandât l'aumône à ceux qui entraient dans le temple.Cet homme voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l'aumône.Pierre, de même que … Continue reading La Guérison d’un Boiteux

LA VOCATION

ÉTUDE : LA VOCATION Pasteur Georges Meyer dit : Jimmy. Nous sommes sauvés pour servir le Dieu vivant et vrai (1Thes. 1:9) .Réfléchissons sur ces versets ...

Pasteur CANLAY Jeannot (témoignage)

Voici un récit à vous faire crier" ALLÉLUIA, GLOIRE A DIEU ! "et à encourager chacun de nous à persévérer dans la Prière Pour le salut de tous les tziganes. Je suis de Marseille. Ne connaissant pas le Seigneur, je vivais autrefois dans la débauche. J'étais un ivrogne. Je prenais parfois deux ou trois "cuites" par jour. Je me disputais dans mon foyer Mes enfants n'avaient pas vraiment un père comme ils auraient dû avoir.

Quel est le but de Vie et Lumière El Shaddaï

1 / – Exalter la Grandeur de Dieu
2 / – Évangéliser le Monde
3 / – Équiper le Peuple de Dieu
4/- Exprimer l’Amour de Dieu

Le petit Lézard

Il y avait une fois un roi qui possédait une tour sur une colline. Il fit savoir qu’il avait besoin d’un gardien pour la surveiller. « Quiconque aura à la défendre, disait-il, aura une récompense magnifique. » Un Jeune homme vaillant, robuste, courageux se présenta. – Tu as une cuirasse ; dit le roi, un casque, une épée, une lance. Seulement, prend garde à ta mission : ne laisse entrer personne dans la tour. Si tu la gardes durant tout l’hiver, ta fortune est faite ! Assuré du succès, le jeune homme endossa son équipement et partit pour la colline.

Les vieux oiseaux

Il était une fois un homme nommé George Thomas, pasteur dans une petite église de la Nouvelle-Angleterre. Un dimanche de Pâques, il arriva à l’église, apportant une vieille cage rouillée qu’il déposa sur la tribune. Le pasteur se mit à parler: J’étais en train de marcher en ville, hier, quand j’ai vu un petit garçon venant vers moi, balançant cette cage d’oiseau. Dans le fond de celle-ci, il y avait trois petits oiseaux sauvages, tremblants à cause du froid qu’il faisait dehors. J’arrêtai le jeune garçon et lui demandai: «Qu’est-ce que tu as là, petit?» «Juste quelques vieux oiseaux» lui répondit-il. «Qu’est-ce que tu en feras ? lui demanda le pasteur. «Je vais les amener à la maison et m’amuser avec eux.

Jésus vous aime !
%d blogueurs aiment cette page :