La Grâce

La Grâce de Dieu

Le mot grâce revient plus de 170 fois dans le Nouveau Testament, il est la traduction du mot grec « charis ».
On parle de grâce lorsque Dieu accorde une faveur imméritée à l’homme (ex : le salut par grâce), elle a aussi le sens de pardon, affection, amour et bienveillance, à l’inverse de la miséricorde qui se produit lorsque Dieu ne donne pas à l’homme le châtiment qu’il mérite.

Toutes les bénédictions que Dieu a répandues sur l’homme viennent de sa pure grâce, de sa bonté, l’homme n’ayant aucun droit au plus petit des bienfaits du Seigneur.

Si donc les hommes pêcheurs trouvent grâce auprès de Dieu, il y a là de la part du Seigneur grâce sur grâce ; s’il consent encore à répandre sur nous de nouvelles bénédictions, même la plus grande des bénédictions, le salut, que pouvons-nous dire à cela, sinon : «Grâces soient rendues à Dieu de son don ineffable ?».

Oui, il en est ainsi : Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous n’étions que pécheurs, Christ est mort pour nous sauver.

La Bible dit : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.» (Ephésiens 2:8)

La grâce est la source du salut, la foi en est la condition.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :