LA JOIE - Le Fruit de l'Esprit

Traduire

La joie du Monde

LA JOIE – Le Fruit de l’Esprit. Larousse définit ainsi la joie : mouvement vif et agréable que l’âme ressent dans la possession d’un bien réel et imaginaire.
La joie selon le monde, celle que le monde recherche, ne paraît pas être la jouissance d’un bien réel, car les moyens employés pour la produire – – e t ils sont nombreux et variés : sports, cinémas, arts, etc… – – sont plutôt faits pour procurer des moments d’excitation et d’oubli.

Comme le bruit des épines sous la chaudière (Eclésiaste 7.6)
la joie du monde éclate bruyamment mais elle s’éteint vite, et laisse le cœur vide et découragé.
Comme l’eau vive du Seigneur diffère de l’eau morte du puits de Jacob, ainsi la joie de l’Esprit n’est pas puisée aux prix d’efforts humains, mais le résultat de la foi en Jésus-Christ. C’est la joie du pécheur sauvé par grâce en possession d’un bien réel, le royaume de Dieu (Romains 14.17).

Qui cherche ?

Ce n’est pas l’âme qui cherche, mais celle qui a cru qui est heureuse (Luc 1.45) et se réjouit en Dieu, Son Sauveur (Luc 1.47).
L’âme qui a reçu le Seigneur Jésus, en qui le témoignage de l’Esprit dissipe toute crainte, tout doute, toute incertitude. L’Éternel est ma force, le sujet de mes louanges, c’est Lui qui m’a sauvé (Psaumes 118.14).
Joie de ceux qui ont reçu l’évangile (Actes 8/8.39, 13-52) et que les tribulations n’altèrent pas (1 Théssaloniciens 1.7).

Joie durable qui a sa source en Dieu, c’est dans le Seigneur (Philippiens 4.4) que le racheté se réjouit, elle est le fruit de la communion avec Dieu (Psaumes 16 8 9) et n’est pas atteinte par les circonstances extérieures, elle est pour tous les jours, et pour tous les âges de la vie chrétienne et fait partie de la sanctification (Colossiens 1.11).

L’abattement chez le croyant, n’est pas dû le plus souvent aux épreuves (1 Pierre 4.13) mais plutôt à la perte de la, communion conséquence d’un péché non confessé (Psaumes 51.6) ou d’un retour au légalisme (Galates 4-15)..

Quel remède ?

Le remède est indiqué (Psaumes 34.6).
Le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la joie d’aimer, joie de donner, de se donner pour le Service de Dieu, pour le salut des âmes, joie du Seigneur qui s’est donné pour nous (Hébreux Î2.2), joie de Paul, le Serviteur fidèle, joie céleste lorsqu’un pécheur se repent, même si pour cela il faut supporter certaines souffrances (Actes 5.41).
Joie en Espérance (Romains 12.10) de ceux qui attendent en travaillant, le glorieux avènement du Seigneur Jésus, sachant qu’en ce jour ils entreront en possession de l’héritage céleste, et régneront avec Lui (Apocalypse 19.7).
C’est la joie pure, céleste, éternelle des rachetés qui ne sont pas privés des plaisirs du monde, mais délivrés de leurs vains bruits, trouvent leur plaisir en l’Éternel.

Le fruit de l'Esprit

Certainement vous avez été surpris de voir écrit dans votre Bible : « le » fruit de l’Esprit, au singulier (comme cela est correct dans l’original grec), »alors que suivait l’énumération bien connue : Amour, Joie, Paix, Patience, Bonté, Bénignité, Foi, Douceur, Tempérance.

Cliquez pour lire …

1 thought on “LA JOIE – Le Fruit de l’Esprit

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :