LA FEMME CANANEENNE (Une foi audacieuse)

Traduire

LA FEMME CANANEENNE (Une foi audacieuse) Matt. 15 : 21-28 Marc 7 24-30

1) La confession de foi

Cette femme est une étrangère, grecque, d’origine syro-phénicienne. Elle n’appartient donc pas au peuple d’Israël et pourtant elle semble connaître Jésus. Elle sait qui Il est. Elle a certainement entendu parler de Lui, car elle l’appelle « Fils de David ».
Dans la Bible, à plusieurs reprises, Jésus est nommé « Fils de David » (Matt. 1: 1; 9: 27; 12 23, etc.).

 Dans la pensée juive, ce titre désigne Celui qui doit venir, Celui que Dieu a promis d’envoyer pour le salut du peuple, le Messie.

Pour cette femme, Jésus n’est pas n’importe qui. C’est la raison pour laquelle elle peut s’adresser à Lui en toute confiance.
Qu’en est-il pour nous lorsque nous nous approchons de Jésus ? Est-il pour nous le Messie, l’envoyé de Dieu, le Sauveur? Cette confession de foi est importante dans notre relation avec le Seigneur.

Car seul le Fils de David, le Messie promis peut accomplir l’impossible et transformer nos situations quelles qu’elles soient.

2) L’épreuve de la foi

Cette femme se trouve dans une impasse : sa fille est possédée d’un démon. Elle n’a pas de solution à son problème.

Alors elle met son espoir en Jésus. Elle croit que Lui peut intervenir. Elle crie à Lui et en guise de réponse, elle reçoit un silence (Mat. 15 231.

 Les disciples aussi la repoussent (Mat. 15: 23).

Là, précisément où elle espère trouver le secours dont elle a besoin, elle est en butte à l’incompréhension, à l’indifférence même. Par ses paroles, Jésus semble être dur à l’égard de cette femme.

Il lui fait comprendre qu’elle est une étrangère et qu’elle n’a pas droit aux richesses prévues pour le peuple d’Israël (Mat. 15 : 24 et 26). Y a-t-il un manque d’amour dans l’attitude du Seigneur ? Non, Jésus agit dans un but précis.

 Par le discernement qui lui vient de l’Esprit, Il connaît le coeur de cette femme, Il voit sa foi (cf. Jean 2 : 25).

Il sait qu’elle tiendra ferme, qu’elle franchira victorieusement tous les obstacles. Il agit de cette manière, car Il aime cette femme. Il désire la fortifier dans sa foi, Il veut son avancement spirituel.
C’est dans la mesure où notre foi est mise à l’épreuve qu’elle peut grandir. Ne nous arrive-t-il pas parfois de nous trouver dans la situation de cette femme ? Nous crions au Seigneur sans recevoir de réponse et tout va de travers.

Nous attendons le secours du Seigneur pour une question précise et d’autres problèmes viennent se greffer à notre situation présente.

Alors de notre cœur jaillissent de nombreux « pourquoi ! » Mais ne perdons pas courage, car Dieu nous fait passer par un chemin d’épreuves dans un but précis. Il jalonne notre route d’obstacles pour nous donner l’occasion d’exercer notre foi, de la mettre à l’épreuve afin que nous portions beaucoup de fruits.

Dieu peut nous donner toute chose immédiatement et même sans que nous le Lui demandions. Mais s’il agissait toujours de cette manière, nous n’aurions plus besoin de la foi. Dieu désire notre croissance spirituelle.

Il a ses méthodes pour faire notre éducation, puisque nous sommes ses enfants. Alors faisons-Lui confiance même si nous ne comprenons pas toujours sa façon d’agir. Il fait tout pour notre bien (Rom. 8 28).

3) La persévérance de la foi

Le silence de Jésus, l’attitude des disciples ne désarment pas cette femme. Elle refuse de croire qu’elle ne recevra pas la réponse à son problème. Il semble que rien ne peut la décourager.

 Elle est prête à tout, elle ne craint pas d’essuyer un nouvel échec. Elle est décidée à ne pas partir avant d’avoir obtenu ce qu’elle attend. Elle se présente de nouveau devant Jésus (Mat. 15 : 25).

 Et pour la deuxième fois, le Seigneur la repousse. Mais elle persévère, elle insite encore et finalement, elle obtient gain de cause.
Il est facile de demander et de voir immédiatement
l’exaucement se réaliser. Mais il est plus difficile de marcher par la foi, d’avancer sans rien voir. La persévérance de la foi est tout un apprentissage.

Combien de fois nous arrêtons-nous avant même d’avoir obtenu ce que nous désirons ? Souvent nous ne savons pas persévérer jusqu’à l’exaucement.

 Ne serait-ce pas là une explication pour nos prières non exaucées ? A l’exemple de cette femme, chassons le doute de nos vies. Emparons-nous, par la foi, des promesses que Dieu nous fait dans sa Parole.

Persévérons dans la foi pour tout ce que nous demandons au Seigneur, même si cela doit prendre des années, et nous serons exaucées.

4) La simplicité de la foi

La réponse que cette femme donne à Jésus est extraordinaire. « C’est vrai, Seigneur, dit-elle, que je suis étrangère au peuple d’Israël. Mais pourtant même les chiens qui n’ont pas droit au menu du banquet reçoivent les miettes qui tombent de la table.

Alors je peux aussi recevoir une toute petite part des promesses faites à Israël (Mat. 15: 27).
Quelle simplicité dans la foi de cette femme ! Jésus nous exhorte à redevenir comme de petits enfants (Mat. 18: 3). Une des caractéristiques de l’enfant, c’est précisément sa simplicité, sa confiance absolue.

L’attitude de cette femme illustre bien ce que Jésus attend de nous dans le domaine de la foi. Dépouillons-nous de tous nos raisonnements d’adultes, redécouvrons cette simplicité de l’enfant.

Ayons une confiance totale dans la Parole de Dieu et le Seigneur honorera notre foi comme Il l’a fait pour cette femme (Mat. 15 : 28).

5) La puissance de la foi

En réponse à sa foi, cette femme reçoit ce qu’elle demande (Mat. 15: 28). Jésus souligne la grandeur de sa foi. Il montre par là que l’exaucement de nos prières dépend de notre foi. De nombreuses promesses confirment cet enseignement du Seigneur (Mat. 21: 22 Marc 11: 23-24), etc.).

La foi est une puissance, une force dynamique qui bouleverse les situations les plus inextricables. Tout est possible à celui qui croit (Marc 9 : 23).

Cette parole peut se réaliser pour quiconque la prend au sérieux et la met en pratique dans sa vie de chaque jour.

Le Seigneur veut faire de nous des géants de la foi Il nous promet que nous pourrons transporter des montagnes par la puissance de la foi. Nous sommes constamment entourées de montagnes de problèmes.

Cette promesse est aussi pour nous, elle peut se réaliser aujourd’hui dans chacune de nos situations.

Cette puissance de la foi est à la portée de chacune des enfants de Dieu. Pour son Eglise, le Seigneur a besoin de femmes qui acceptent de s’engager dans ce chemin de la foi quoiqu’il en coûte. Qui d’entre nous répondra à cet appel ?

LA FEMME CANANEENNE (Une foi audacieuse)

Les Chants et Cantiques en Vidéo

Louanges et Cantiques Vidéo, est également une plateforme de soutien et de partage pour promouvoir et valoriser la musique de louange Chrétien Tziganes dans l’Église aujourd’hui.

Vous trouverez sur cette page des vidéos de nos églises

Louanges et Cantiques Vidéo

Laisser un commentaire

LA FEMME CANANEENNE (Une foi audacieuse)

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :