Les Raisons de Croire en Jésus

 

Le début : l’ancien testament. Les Prophéties.

Voici une prophétie d’Esaïe qui est aussi parlant.

Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné : L’empire a été posé sur son épaule. On l’appellera le Conseiller admirable, le Dieu fort, le père d’éternité, le Prince de la paix. Il étendra l’empire, il assurera une paix sans fin au trône de David et à sa royauté : Il l’établira par le droit et par la justice, dès maintenant et à toujours. Le zèle de l’éternel des armées accomplira cette œuvre. (Esaïe 9 :6-7)

Sa naissance. —–

Les Circonstances de sa naissance sont prédites : « La jeune fille concevra et mettra au monde un fils, et lui donnera le nom d’Emmanuel » (Dieu avec nous). (Esaïe 7 : 14.)

Le lieu de sa naissance. —–

« C’est de toi, Bethléem, Ephrata, qui es si petite parmi les familles de Juda, Que je ferai sortir celui qui doit être le Chef suprême d’Israël, Celui dont l’origine remonte aux temps lointains, aux jours éternels. » (Miché 5 :2)

Son rejet par son peuple. —–

Environ 700 ans avant J-C., Esaïe a prophétisé : Qui a cru à ce qui nous était annoncé et à qui la puissance de éternelle a-t-elle été révélée ? Il a grandi devant l’éternel comme un rejeton, comme un faible arbrisseau qui sort d’une terre desséchée. Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, ni rien dans son aspect qui pût nous le faire aimer. Il était méprisé et abandonné des hommes. Homme de douleurs, connaissant la souffrance, il inspirait le mépris comme un objet à la vue duquel on se couvre le visage : et nous n’avons fait aucun cas de lui (Esaïe 53 :1-3.)

Sa mission lors de sa première venue….

La bible parle de deux venues distinctes du messie : Mais il est question ici de sa première venue. Comme un agneau qu’on mène a la boucherie, comme la brebis muette devant ceux qui la tondent. Il n’a pas ouvert la bouche. Il a été enlevé par l’oppression et par le jugement d’hommes ; et parmi ses contemporains, qui a compris qu’il était retranché de la terre des vivants, frappé à cause des péchés de mon peuple !

Il a plu à l’éternel de le briser par la souffrance après avoir offert sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une nombreuse postérité ; il vivra de longs jours, et l’œuvre de l’éternel prospérera entre ses mains. (Esaïe 53 : 7, 8,10.)

Sa mort :

« Ils partagent mes vêtements et tirent ma robe au sort… Ils ont percé mes mains et mes pieds. »

Sa résurrection :

« Tu n’abandonneras pas mon âme au séjour des morts. Tu ne permettras pas que Celui qui t’aime voie la corruption. »

Sur l’époque de sa venue..

Il y a 3 prophéties remarquables qui indiquent l’époque ou le messie devait apparaître. Nous avons déjà cité la première. (Genèse 49 :10.) « Le sceptre ne sera pas enlevé à Juda, et le bâton de commandement n’échappera pas à son pouvoir, jusqu’à ce que vienne le Scilo. »

Il a été fixé en faveur de ton peuple et de ta ville sainte 66 semaines, au terme desquelles cessera la révolte ; le péché sera effacé et l’iniquité expiée ; la justice éternelle sera manifestée ; la vision et la prophétie seront accomplies, et le saint des saints recevra l’onction. Sache donc, et comprends ceci ; depuis la parole ordonnant de rétablir et de rebâtir Jérusalem, jusqu’à la venue de l’Oint, du Conducteur, il y a 7 semaines.

Puis pendant 62 semaines les places et les remparts de Jérusalem seront rebâtis, mais en des temps difficiles. Après ces 62 semaines, l’Oint sera mis à mort, n’ayant personne pour lui. Le Chef d’un peuple qui viendra détruire la ville et le sanctuaire. (Daniel 9 : 24-26.)

Le dernier passage se trouve dans Aggée 2 : 7-9 « J’ébranlerai toutes les nations et je ferai affluer ici les trésors de tous les peuples, en sorte que ce peuple sera rempli de ma gloire, dit l’Eternel des armées… La gloire de ce second temple sera plus grande que celle du premier, dit l’Eternel des armées. Dans ce lieu … Je ferai régner la paix. »

La gloire dont il est parlé ici se rapporte au Messie. La gloire du second temple ne surpassa pas celle du premier. Il lui était bien inférieur.

Cette gloire doit se rapporter à la venue et à la présence de celui dont un autre grand juif (L’apôtre Jean) a dit : « Nous avons contemplé sa gloire, une gloire telle que celle du fils unique venu d’auprès du père. » (Jean 1 :14.)

En Résumé.

Toutes les prophéties précédentes concernant la venue du messie ont été accomplies littéralement en Jésus-Christ. Il était de la postérité d’Abraham, de la tribut de Juda, de la famille de David.

Il naquit d’une vierge, dans la petite ville de Bethléem, (Math. 1 et 2). Il fut crucifié sur le calvaire ; ses mains et ses pieds furent percés. (Math 27) Le 3em jour, il ressuscita. (1 Cor. 15 :3-9) Il est venu au moment prédit, comme nous l’avons vu.

Si nous avons passé tant de temps à exposer notre 1er raison, c’est que je la considère comme la plus importante.

Jésus-Christ a accompli les prophéties concernant le Messie

Je vais maintenant parler des autres

Les anges l’ont proclamé comme le Messie Alors, l’ange leur dit (aux bergers) : « Ne craignez point. Car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple la cause d’une grande joie : c’est aujourd’hui, dans la ville de David, un sauveur ? Qui est le Christ, le seigneur, vous est né. » (Luc 2 :10,11.)

Dieu lui-même l’a proclamé comme son fils bien aimé « Le Saint-Esprit descendit sur lui, ainsi qu’une colombe, sous une forme corporelle.

Le plus grand des prophètes (Math. 11 :11) Le montre comme l’agneau de Dieu.

Du ciel vint une voix qui disait : « Tu es mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » (Luc 3 :22)

Jean rendit encore ce témoignage : J’ai vu l’esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est arrêté sur lui… Je l’ai vu, et j’ai rendu ce témoignage : C’est lui qui est le Fils de Dieu …. Et regardant Jésus qui passait, Il dit : voici l’agneau de Dieu. (Jean 1 : 32, 34,36.)

Ce que dit la bible de jésus

1.      Qu’il est l’eau vive (Jean 4 :13,14)

2.      Qu’il est le pain de vie (Jean 6 : 48,51)

3.      Qu’il est la lumière du monde (Jean 8 :12)

4.      Qu’il est le Messie (Jean 4 :25,26)

5.      Qu’il est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14 :6)

6.      Qu’il est la résurrection et la vie (Jean 11 :25)

7.      Qu’il est le Roi des juifs (Math.27 :11)

8.      Qu’il a le pouvoir de sauver le monde (Jean 3 :17)

9.      Qu’il est le seigneur et le maître (Jean 13 :13)

10.  Qu’il est avec le père (Jean 10 :30)

La splendeur de ses enseignements.

Ses enseignements sont les plus parfaits et les plus sublimes de l’histoire humaine.

Assoyez-vous à ses pieds, et écoutez le sermon sur la montagne (Math 5,6 et 7) et vous vous écrierez comme les officiers envoyés pour l’arrêter : 

« Jamais homme ne parla comme cette homme. »

Avec les juifs de son temps, vous vous émerveillerez de l’enseignement du pauvre charpentier de Galilée. La sainteté de sa vie

Le sanhédrin ne put découvrir de faute en lui, et fut obligé de soudoyer de faux témoins pour l’accuser. Pilate, le gouverneur romain dit : « je ne trouve aucune faute en lui. » (Jean 18 :38)

Paul dit qu’il fut « tenté en toutes choses comme nous, sans commettre de péché ».

Lisez la vie dans les évangiles, et vous vous écrierez avec l’apôtre Pierre : « tu es le Christ le Fils du Dieu Vivant. » (Math 16 :16)

Ses Miracles

Ils confirment ses prétentions, et prouvent sans l’ombre d’un doute qu’Il est venu de Dieu, et qu’Il est le Messie.

Il avait le pourvoir sur la nature (Math. 8 :23-27)

Il avait le pouvoir de guérir les maladies du corps (Math 8 : 1-15)

Il avait le pouvoir sur la Mort (Math 9 : 18, 24,25.)

Il avait le pouvoir sur Satan (Math 8 : 28-34)

Comment expliquer ces miracles et touts les autres sans admettre qu’Il était vraiment le Messie, Le Rédempteur promis ?

Sa mort

 Il avait toutes les chances d’échapper à la mort. Et toutes les raisons de le faire. Il était encore tout jeune 33 an. Il avait toute la vie devant lui.

Pourquoi ? Il n’y a mourir ? Et cependant il se soumit volontairement à la mort, et à la mort ignominieuse de la croix.

Pourquoi ? Il n’y a qu’une seule raison : « de même que Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 :14-15) « Père, Pardonne-leur…. »

Il aurait eu toutes les raisons de haïr et de mépriser ses persécuteurs, et ceux qui criaient : « Ôte-le, ôte-le crucifie-le ! » Et cependant, cloué à la croix, sanglant, et mourant, Il pria : « Père, Pardonne-Leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ! »

Seul le Christ, le Messie, pouvait mourir ainsi.

Il n’est pas étonnant que le centenier, « Qui se tenait en face de Jésus, l’ayant vu expirer ainsi, dit :

« Cet homme était véritablement le Fils de Dieu. » (Marc 15 :39)

Sa résurrection

On ne peut douter de sa résurrection. Ses disciples ont vu le Christ ressuscité à maintes reprises. 500 personnes le virent en même temps (1 Cor. 15 : 1-9) Même Thomas, le douteur, l’un des douze disciples, qui avait dit : « Si je ne vois la marque des clous, si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai pas. » (Jean 20 : 24-25) Fut finalement convaincu et s’écria : « Mon Seigneur, et mon Dieu ! » (20 :29)

Le témoignage des apôtres

La plupart des 12 disciples de Jésus étaient des pêcheurs simples et honnêtes. Pendant 3 ans, ils le suivirent et vécurent avec Lui. Ils l’entendirent prêcher et enseigner.

Ils le virent nourrir les affamés, soigner les malades, ressusciter les morts. Un moment vint ou beaucoup de ses disciples l’abandonnèrent. Alors, il demanda aux 12 : « Ne voulez-vous pas, vous aussi vous en aller ?

Simon Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle et nous avons cru, et nous avons connu, que tu es le Saint de Dieu. » (Jean 6 : 68.)

Un membre du Sanhédrin converti

Un membre du sanhédrin, Nicodème, alla de nuit trouver Jésus, et lui dit : « Maître nous savons que tu es un docteur venu de la part de Dieu ; car personne ne peux faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui. » (Jean 3 :2)

Plus tard, il défendit Jésus contre les Pharisiens.

Après la crucifixion, il nous est dit qu’il apporta « environ 100 livres d’une composition de myrrhe et d’aloès. » (Jean 19 :40) pour embaumer le corps de Jésus.

Le témoignage de Paul

Paul est, sans nul doute, un des plus grands Juifs de tous les temps. Il était disciple de Gamaliel. Pendant quelque temps, il fut le plus violent et le plus zélé persécuteur des disciples du Christ. Il les chargeait de chaînes et les jetait en prison.

Puis, soudain, un grand changement se produisit dans la vie de cet homme. Il accepta Jésus-Christ comme le Messie.

Le zélé persécuteur devint le disciple le plus fervent et le plus grand propagateur de la foi chrétienne. Il prêcha partout l’évangile.

Il le porta à Rome, ou il mourut en martyr pour Christ.

Le message qu’il proclamait gagna toute l’Europe, franchit les mers pour finalement se répandre dans le monde entier

Un grand rabbin avertit les ennemis du Christ

Alors que le sanhédrin « délibérait de faire mourir Pierre et les Apôtres » à cause de la hardiesse avec laquelle ils annonçaient Jésus-Christ comme le Messie d’Israël,

«  Un Pharisien nommé Gamaliel, Docteur de la Loi, honoré de tout le peuple, se levant devant le sanhédrin, donna l’ordre de faire sortir un instant les apôtres. Puis il dit : * Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces hommes….*

Ne poursuivez plus ces gens-là ; laissez-les aller ! En effet, si leur entreprise ou leur œuvre vient des hommes, elle se détruira d’elle-même ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pouvez la faire disparaître. Vous risquez ainsi de vous trouver avoir fait la guerre à Dieu. (Actes 5 34-40)

Bien des siècles se sont écoulés depuis lors, l’Évangile de Jésus-Christ est toujours proclamé.

Il a résisté à l’épreuve du temps. Et ceci nous amène à la 16em raison.

Christ a toujours le pouvoir de transformer les vies

Près de 2000 ans se sont écoulé depuis que l’humble Galiléen parcourait les collines et les vallées de la Palestine, et son message a toujours « la puissance de Dieu, pour le salut de tout croyant, du juif premièrement et aussi du Grec » (Romain 1 : 16)

Il a toujours le pouvoir de transformer les vies. Et lui seul est capable de ramasser les déchets humains que le péché, le vice, ont fait jeter au rebut, et d’en faire des hommes de nouveau.

Satan peut transformer des sains en pécheurs, mais seul Jésus-Christ peut transformer des pécheurs en Saints.

Christ pardonne les péchés

En Lui, et en Lui seul, nous obtenons le pardon de nos péchés, et nous sommes réconciliés avec Dieu Car Il a expié nos péchés.

Dans Lévitique 17 :11, nous lisons : « c’est le sang qui fait l’expiation pour l’âme ». Tout le système des sacrifices juifs était basé sur cette vérité.

Mais l’offrande du sang des animaux n’était que le type de celui que Jean-Baptiste désigna du nom de « l’Agneau de Dieu ».

« Cet Agneau de Dieu », ainsi qu’Esaïe l’avait prophétisé des siècles d’avance, fut : « Meurtri à cause de nos péchés, brisé à cause de nos iniquités. Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui et c’est par ses meurtrissures que nous avons la guérison. (Essaie 53 :5)

Une paix que le monde ne peut donner En Christ, et en Christ seul, nous pouvons trouver la paix parfaite. Jésus a dit : « je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble pas, et qu’il ne craigne point. » (Jean 14 : 27) Nous pouvons avoir la paix intérieure, même au milieu de la confusion et de la guerre, du chagrin et de la souffrance.

Dieu en Christ

Quand nous croyons en Jésus-Christ, Dieu nous devient proche. Hors de Jésus-Christ, Dieu nous semble très loin.

Dans notre cœur, il y a une aspiration à Le connaître et à nous rapprocher de Lui. David exprime ce sentiment quand il dit : « Comme un cerf brame après les eaux courantes, ainsi mon âme soupire après toi, O Dieu ! Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant… Quand entrerai-je et me présenterai-je devant Ta face ». (Psaume 42 :2)

 Bien des siècles plus tard, Philippe, l’un des 12 disciples, exprime le même désir : « Seigneur, dit-il, montre nous le père, et cela nous suffit ». (Jean14 :8)

Si nous pouvions voir Dieu et le connaître, nous serions heureux. Et la réponse donnée par Jésus est très frappante et significative : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu, a vu le père ! « (Jean 14 :9)

Jean, le disciple bien aimé, savait ce qu’était Christ, car il nous dit : « La parole a été faite chair ; elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire telle que celle du fils unique, venu d’auprès du père ». (Jean 1 :14)

En croyant en Christ, en Le connaissant, nous connaissons Dieu et il devient très proche de nous. Car Christ est la manifestation de l’amour de Dieu pour nous. Christ, le seul espoir du monde En Christ réside le seul espoir du monde.

De même qu’il est encore l’espoir des juifs et des Gentils individuels, Il est aussi l’espoir de l’humanité tout entière. Les hommes ont tout essayé, et ont échoué.

Actuellement, les peuples mettent leur espoir dans les Nations Unies, dans la chartre de l’Atlantique pour résoudre leurs problèmes et leur donner la sécurité. Mais je crains qu’ils ne soient déçus.

Ils croient que les forces armées pourront leur garantir la paix ; mais ils seront déçus. Il n’y aura pas de paix tant que les nations ne marcheront pas sous la bannière du Prince de la Paix.

Ceci n’est pas une vaine spéculation. Car nous avons la promesse certaine de la prophétie dans la Parole de Dieu. De même que les autres prophéties que nous avons mentionnées ont été littéralement accomplies en Lui, nous savons que celles que nous allons citer le seront aussi : Le « Scilo » de Genèse 49 :10, comme nous l’avons vu, n’est nul autre que le Messie, et nous est dit que le peuple devra lui obéir.

Le « rejeton d’Isaïe », sera de la maison de David. Et il nous est dit que « le rejeton d’Isaïe sera comme un étendard dressé pour les peuples : les nations se tourneront vers Lui, et sa demeure sera environnée de gloire ». (Esaïe 11 :1,10.)

Christ le Prince de Paix

Tel est le Messie dont le prophète Esaïe nous dit : « L’empire a été posé sur son épaule. On l’appellera le Dieu Fort, le Père d’Éternité, le Prince de la Paix… Il assurera une paix sans fin au trône de David et à sa royauté ; Il l’établira et l’affermira par le droit de la justice, dès maintenant et à toujours. Oui, le zèle de l’Eternel des armées accomplira cette œuvre. » (Esaïe 9 :5-7)

Le prophète Daniel, lui aussi, a vu et prophétisé ce jour : « Je vis un personnage pareil à un fils d’homme qui venait sur les nuées du ciel… On lui donna la puissance, la gloire et la royauté, tous les peuples, nation et tributs de toutes langues se mirent à le servir.

Sa puissance est une puissance éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. » (Daniel 7 : 13-14)

C’est ce fils de l’homme dont l’apôtre Paul dit : Que « ayant paru comme un simple homme, il s’est rendu obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.

C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre, et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le père ». (Philippiens 2 : 8-11)

Conclusion

J’ai donné plus haut les raisons pour lesquelles je crois en Jésus-Christ comme sauveur et comme maître ainsi que sauveur d’Israël et de toute l’humanité. Comme l’a dit Esaïe, le prophète inspiré :

« Ô maison de Jacob – et vous tous les enfants des hommes – Venez et marchons à la lumière de l’éternel ! ».

Pasteur Eric Pérus

1 thought on “Les Raisons de Croire en Jésus

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :