COVID19

Un Mot d' pour Toi

Un Mot d’Encouragement Biblique

Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Le coronavirus a frappé. La panique et la peur ont envahi le monde entier.
Comment répondre à cette crise planétaire en tant que chrétiens ?
Où est Dieu dans tout cela ? Est-il à l’œuvre ou silencieux ?
La Bible nous offre-t-elle des réponses à la crise du coronavirus ?

Le peuple de Dieu fait face à de nombreuses crises au cours de l’histoire. Le Psaume 106 énumère quelques-unes des catastrophes qui ont touché le peuple de Dieu. Toutes les fois où cela arrive, ils crient à Dieu et il les entend et les délivre.

Le roi Josaphat

apprend qu’une grande armée est en marche contre lui et le peuple de Dieu. « Josaphat eut peur et décida de chercher l’Éternel. » Il proclame une journée de jeûne et de prière. Puis, devant les foules réunies, il crie à l’Éternel. Il fait appel à sa puissance souveraine et lui rappelle l’engagement du peuple : « Si un malheur nous atteint – que ce soit l’épée, le jugement, la peste ou la famine – nous nous présenterons devant ce temple et devant toi… Nous crierons à toi du fond de notre détresse, et tu nous écouteras et nous sauveras ! » (2 Chroniques 20.3, 9)

Abraham, Moïse, David, Daniel et beaucoup d’autres

ont expérimenté des situations terribles, mais ils ont supplié l’Éternel d’agir en faveur du peuple et l’ont vu opérer la délivrance en retour. 

Si nous examinons en détail le contenu des prières de ces chefs choisis par Dieu, nous retrouvons deux éléments communs à presque toutes : l’humilité devant Dieu et la repentance.

Dieu ne garde pas le silence.

Il parle dans la tempête et murmure à l’oreille de ceux qui veulent entendre, comme Élie et Samuel. Il dit : « Si mon peuple, celui qui porte mon nom, s’humilie, prie et me cherche et s’il renonce à ses mauvaises voies, je l’écouterai du haut du ciel, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays. » (2 Chroniques 7.14)

Et si l’Éternel cherchait à nous attirer à lui et à nous rendre dépendants de lui ? Et s’il attendait que nous venions à lui dans un esprit d’humilité et de repentance avant de pouvoir guérir notre pays ?

Demandons-lui pardon pour notre hédonisme, notre matérialisme, notre scepticisme et notre rébellion contre lui. Arrêtons d’avoir peur. Exerçons notre foi et l’autorité qui nous est donnée de prêcher l’Évangile, invitant les pécheurs à se tourner vers Jésus.

La peur ne vient pas de Dieu, mais la foi vient de Dieu.

Avoir la foi signifie-t-il ignorer le danger imminent et nous exposer à la maladie ? Pas du tout.

Avoir la foi signifie faire confiance à Dieu tout en veillant à prendre les précautions nécessaires sans céder à la panique.

Ayons confiance en la souveraineté et la puissance de Dieu et plaçons notre vie entre ses mains.

Notre réaction face à toute crise devrait être différente de celle des non-croyants. Pourquoi ? Parce que nous avons confiance en les promesses de Dieu, par exemple celle-ci : « Tu ne redouteras ni les terreurs de la nuit ni la flèche qui vole durant le jour, ni la peste qui rôde dans les ténèbres ni le fléau qui frappe en plein midi. » (Psaume 91.5-6)

En tant que chrétiens,

nous devons donner au monde l’exemple d’une attitude paisible et sereine face à la crise du coronavirus. Souvenez-vous de Jacques 1.3 : « Mes frères et sœurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. »

Paul nous exhorte : « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur! Je le répète: réjouissez-vous… Le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. » (Philippiens 4.4­6)

Crions à Dieu et exhortons-nous les uns les autres par des versets bibliques encourageants et réconfortants qui nous aident à relever la tête et à nous réjouir en toutes circonstances. La situation actuelle est une formidable occasion de servir les autres, en particulier ceux qui ont peur ou ceux qui sont malades.

Avec vous en Jésus-Christ,

Bien fraternellement, Pasteur Eric Perus

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :