QUALITÉS SPIRITUELLES ET MORALES DU SERVITEUR

QUALITÉS SPIRITUELLES ET MORALES DU SERVITEUR
Pasteur Sannier Jacques

Pasteur Jacques Sannier

QUALITÉS SPIRITUELLES ET MORALES DU SERVITEUR

Sentiments d’humilité :

–  Ne pas avoir une trop haute opinion de soi-même.

–  De regarder les autres supérieurs à soi ; c’est très dur de se considérer comme petit vis-à-vis de ses frères.  Quand nous ressentons ce sentiment, nous nous apercevons que nous n’avons pas encore sacrifié notre « MOI » Matthieu 20 : 26 et 27 ;

Voyez l’exemple de Jésus lavant les pieds de ses disciples, Lui le Fils de Dieu, comme un esclave. Jean 13 : 13 à 17 ;

Le respect vis-à-vis de votre auditoire :

Pas de plaisanteries déplacées avec la Parole de Dieu, Nous devons bien au contraire, faire très attention, afin qu’elle ne soit pas tournée en dérision (moquerie), ni blasphémée.  N’oubliez pas que le monde a les yeux fixés sur vous, prédicateurs de l’Evangile.

Pas de chahutage avec les frères.

Ayez une attitude, une tenue correcte qui inspire le respect, propre, soignée.

Votre comportement influera sur votre auditoire.  Exemple : Veste, chemise avec cravate.

Tee-shirt avec des figures imprimées, ne sont pas admis cela fait négligé.

Sobriété et tempérance.

Il y a des animaux et des oiseaux gloutons (goinfres). En tant qu’être humain, nous devons nous démarquer par une sobriété dans les désirs, je ne parle pas seulement du boire et du manger, mais dans tous les domaines.  Ne nous laissons pas envahir par la convoitise, de vouloir toujours plus.  Autrement, nous ne finirions pas flatter notre « MOI ».  Faisons très attention de ne pas se mettre en avant, à son avantage au détriment des autres.

N’oublions jamais que notre force de résister, réside dans le nom de Jésus, qui est une force, une puissance agissante et victorieuse et que l’ont saisi par la foi.

Les rapaces, les avares peuvent venir, et vous savez de qui je veux parler : esprit de mondanité, querelles, intempérance, manque d’amour, indifférence, égoïsme, mensonge etc.

Confions-nous dans le Nom du Seigneur Jésus pour combattre les puissances sataniques qui sont dans le monde, et chaque fois que vous serez attaqué, invoquez et employez le Nom du Seigneur, vous serez vainqueurs.

Ce n’est pas l’extérieur qui doit changer, mais l’intérieur.

Ce n’est pas d’avoir sacrifier votre « MOI » votre égoïsme, et que vous aurez abandonner telle pratique, telle habitude, un peu de vos biens que vous aurez fait tout ce que Dieu vous demande. 

Renoncer à soi-même. Matthieu 16 : 24 à 26 ;

Une consécration comme tout sacrifice doit être défendue, car si l’on ne défend pas son engagement, les pillards viendront pour l’enlever (Genèse 15 : 11) les vautours, rapaces ce sont l’esprit du monde.  Il y a aussi les oiseaux querelleurs (colère, rancune, animosité) ne jamais se laisser aux paroles dures qui portent des jugements.

Consécration : Action de dédier à Dieu. 

Matthieu 16 : 24 à 26 ; Romains 12 : 1 à 8 ;

Nous avons reçu par la foi, le salut en Jésus-Christ et grâce sur grâce.

Le sacrifice n’est pas toujours apprécié des chrétiens tièdes, mais nous en tant que serviteur, nous avons décidé d’offrir notre vie à Dieu en prêchant Sa Parole. 

Cela nécessitera des sacrifices, y avez songé ?

  • De ne plus se conformer aux choses du monde, de s’abstenir de toute souillure en pensée, ou bien visuelle en regardant de la publicité érotique ou télévisée.
  • D’éviter les excès de table, de boissons.

Dans l’Ancien Testament, ceux qui voulaient offrir des sacrifices expiatoires le payaient très chers.

Conseils sur la manière de prêcher.

  • Eviter les répétitions. Soyez soumis pour le reconnaître, lorsque l’on vous en fait la remarque.
  • Pas d’éclats de voix bruyante, le micro est là pour amplifier votre voiX. Ne parler trop vite, ayez un parler plein de conviction, de chaleur, vivez intérieurement ce que vous dites.
  • Votre prédication en sera plus convaincante.
  • Regarder votre auditoire en face, au-dessus des têtes, à moins que vous reconnaissiez un ami ou un frère dans l’auditoire, c’est comme si vous vous adressiez directement à lui.
  • Les gens auront la sensation que vous les regardez. Certains parmi eux se sentiront repris par votre message. Ne portez pas vos regards à droite ou à gauche, cela fait un mauvais effet.
  • Si vous êtes nerveux, ne le montrez pas, gardez votre Bible à la main, cela vous donnera une certaine contenance.
  • Ne faites pas de grands gestes, ni de marcher le long en large.
  • Prenez un seul sujet ou exemple dans votre prédication. Car si vous citez plusieurs personnages bibliques, vous risqueriez de mélanger et de rendre votre message confus.
  • Ne soyez pas trop long, une demi-heure suffit amplement, sauf s’il s’agit d’une étude biblique. Il vaut mieux que les chrétiens disent c’est déjà fini ! et qu’ils aient encore le désir d’écouter que d’entendre dire c’est trop long.
  • L’on vous pardonnera facilement les fautes de français, ou un mot mal prononcé. Mais les

Anecdotes amusantes ne seront pas appréciées, parce que les personnes viennent pour écouter et recevoir des paroles de réconfort.

                                                                                                                      Fin

Dans le prochain numéro, nous traiterons un sujet très délicat : LA CURE D’ÂME.

LA CURE D’ÂME.

Pendant votre ministère vous serez amenés à faire des visites dans les familles, et avoir des entretiens particuliers avec des personnes ayant des problèmes familiaux avec leur conjoint, avec les enfants ou l’entourage.  D’autres, seront des malades, des personnes anxieuses, nerveuses.

Voici quelques principes à respecter :

  • Lors de votre visite, commencer aussitôt après les salutations, de prier.

–     Faites un diagnostic pour savoir s’il s’agit d’un malade, ou d’une personne déprimée, en

 Examinant son visage. 

  • Ayez beaucoup de compassion, comme Jésus en avait lorsqu’il s’adressait à un homme ou à une femme.
  • Les laissez d’abord parler, se confier, s’épancher. Ayez une attitude neutre.
  • Ne posez pas de questions. La personne aura davantage confiance.
  • Ne soyez pas curieux. Avec l’aide de Dieu, vous saurez comment il faudra répondre, et les amener à se confier en Dieu.

      –     Essayez de discerner si la personne parle avec sincérité.

  • Quand la personne se confiera, ayez beaucoup de douceur dans vos réponses.
  • Vous recevrez des confidences d’un cœur brisé. Vous aurez aussi affaire à une âme affligée, tourmentée. Gardez-les, ne les divulguer pas.  Vous inspirerez la confiance, si vous observez tout ce qui est mentionné plus haut.
  • Surtout ne critiquez pas,

–     Quand vous aurez capté la confiance, vous pourrez alors avec l’aide de la Parole de Dieu lui faire comprendre ce qui est en contradiction,  en faisant bien ressortir que ce ne sont pas les hommes qui disent cela, mais bien Dieu Lui-même.

–     Avant de vous quitter, prier ensemble.

Cette étude est incomplète, avec l’expérience vous apprendrez beaucoup plus en écoutant.

La première fois, ce ne sera pas toujours facile, mais par la suite vous aurez plus de facilités si vous avez confiance.  Comptez sur Dieu. N’oubliez jamais que vous êtes le « réparateurs de brèches » avec Jésus.

Pasteur J.Sannier

1 thought on “QUALITÉS SPIRITUELLES ET MORALES DU SERVITEUR

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :