60 Conseils de Charles FINNEY

60 Conseils de Charles FINNEY
Traduire

PREDICATEUR, SAUVE-TOI TOI-MEME! - Charles G. FINNEY

60 Conseils de Charles FINNEY

« Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent ». {#1Ti 4:16}

Je ne vais pas prêcher à des prédicateurs. Je veux m’adresser personnellement à tout prédicateur, pour lui présenter certaines conditions par lesquelles il pourra assurer son salut.

1. Soyez certain que c’est l’amour qui vous pousse à prêcher l’Evangile, car c’est par amour que Christ a donné l’Evangile.

2. Assurez-vous d’avoir reçu le revêtement spécial de puissance d’en haut, par le baptême du Saint-Esprit.

3. Assurez-vous que l’appel à prêcher l’Evangile a été reçu dans votre cœur, et non seulement dans votre tête. Je veux dire par là que vous devez avoir intensément à cœur de rechercher le salut des âmes. Cela doit être la grande tâche de votre vie. Ne faites rien sans une conviction de votre cœur.

4. Maintenez constamment une marche en communion étroite avec le Seigneur.

5. Que la Bible soit votre Livre parmi les livres. Etudiez-la beaucoup, à genoux, en vous attendant à recevoir la lumière divine.

6. Soyez prudent quand vous utilisez des commentaires. Consultez-les quand ils sont utiles. Mais il vaut mieux avoir votre propre opinion, à la lumière du Saint-Esprit.

7. Gardez-vous pur, dans votre volonté, dans vos pensées, dans vos sentiments, dans vos paroles et dans vos actions.

8. Méditez profondément sur la culpabilité des pécheurs et le danger qu’ils courent, pour intensifier votre zèle à rechercher leur salut.

9. Méditez aussi profondément et en permanence sur l’amour infini et la compassion de Christ pour les pécheurs.

10. Aimez-les au point d’être prêt à accepter de mourir pour eux.

11. Consacrez-vous le plus possible à l’étude des moyens que vous pouvez employer pour les sauver. Que cette étude soit la tâche principale de votre vie.

12. Veillez à ce que rien ne vienne vous distraire de cette tâche. Tenez-vous en garde contre toute tentation qui voudrait diminuer votre intérêt pour cette tâche.

13. Croyez à l’affirmation de Christ qu’Il est toujours et partout avec vous dans cette tâche, toujours prêt à vous donner l’aide dont vous aurez besoin.

14. « Le sage s’empare des âmes ». {#Pr 11:30} « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée ». {#Jas 1:5} « Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ». {#Jas 1:6} Rappelez-vous donc que vous êtes obligé de posséder la sagesse qui vous permettra de gagner des âmes à Christ.

15. Puisque vous êtes appelé par Dieu à cette œuvre, invoquez constamment votre appel devant Dieu comme argument pour obtenir tout ce dont vous avez besoin pour accomplir votre tâche.

16. Soyez diligent. Travaillez dur, insistez « en toute occasion, favorable ou non ». {#2Ti 4:2}

17. Discutez beaucoup avec les hommes de toutes conditions, sur la question de leur salut. Vous pourrez ainsi comprendre leurs opinions, leurs erreurs, et leurs désirs. Informez-vous de leurs idées préconçues, de leur degré d’ignorance, de leur caractère, de leurs habitudes, et de tout ce que vous aurez besoin de savoir pour adapter votre message à leurs contraintes.

18. Veillez à ce que vos propres habitudes soient parfaitement correctes. Soyez maître de vous-mêmes en toutes choses. Abstenez-vous totalement du tabac, de l’alcool, des drogues, ou de tout ce dont vous pourriez avoir honte, et qui pourrait faire chuter les autres.

19. Ne soyez pas inconsidéré, mais que le Seigneur soit toujours présent à votre esprit.

20. Maîtrisez votre langue, et ne vous laissez pas aller à des conversations futiles et inutiles.

21. Que ceux que vous instruisez puissent constater que vous êtes toujours sérieux et digne avec eux, pendant les réunions ou en dehors des réunions. Que vos contacts quotidiens avec eux ne soient pas en contradiction avec le sérieux de vos enseignements.

22. Assurez-vous de ne pas avoir la pensée de savoir parmi eux « autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » Faites-leur comprendre, puisque vous êtes un ambassadeur de Christ, que dans vos relations avec eux, vous ne vous intéressez qu’au salut des âmes.

23. Assurez-vous de les enseigner autant par votre exemple que par vos discours. Pratiquez vous-même ce que vous prêchez.

24. Soyez particulièrement prudent dans vos relations avec les femmes, afin que vous ne fassiez pas l’objet du moindre soupçon d’impureté, et que vous n’ayez pas la moindre pensée impure à leur égard.

25. Surveillez particulièrement vos points faibles. Si vous avez naturellement tendance à plaisanter et à avoir l’humeur légère, faites attention à ne pas chuter dans ce domaine.

26. Si vous êtes naturellement d’humeur sombre et peu sociable, gardez-vous de la morosité et de l’insociabilité.

27. Evitez toute attitude feinte et affectée. Soyez tel que vous prétendez être, et vous ne serez pas tenté de passer pour ce que vous n’êtes pas.

28. Que la simplicité, la sincérité et la marque de Christ caractérisent toute votre vie.

29. Passez beaucoup de temps chaque jour et chaque nuit à prier et à être en communication directe avec Dieu. Ceci vous donnera la puissance pour le salut des âmes. Ce n’est pas le volume de vos recherches intellectuelles et de vos études qui pourra compenser votre manque de communion avec Dieu. Si vous ne parvenez pas à maintenir cette communion avec Dieu, votre force ne sera que faiblesse.

30. Rejetez l’erreur selon laquelle il n’existe pas de moyens de régénération. Cela vous empêcherait de mettre en place les moyens nécessaires pour amener des âmes à la régénération.

31. Comprenez bien que la régénération est un changement moral, donc volontaire.

32. Comprenez que l’Evangile est parfaitement adapté pour changer le cœur de l’homme. Si vous présentez l’Evangile avec sagesse, vous pouvez compter sur une coopération efficace du Saint-Esprit.

33. Quand vous sélectionnez et utilisez des textes des Écritures, suivez toujours l’enseignement direct du Saint-Esprit.

34. Que vos prédications ne viennent pas seulement de votre tête, mais aussi de votre cœur.

35. Que votre prédication découle de votre expérience, et non pas de ce que vous avez entendu dire, ni de ce que vous avez lu et étudié.

36. Exposez toujours le sujet que le Saint-Esprit place sur votre cœur pour l’occasion. Saisissez-vous des arguments que vous présente le Saint-Esprit, et exposez-les à votre auditoire de la manière la plus directe possible.

37. Priez abondamment lorsque vous vous préparez à prêcher. Sortez de votre cabinet de prière pour aller donner votre prédication, en ayant votre cœur rempli des soupirs de l’Esprit, et en sachant qu’Il est prêt à inspirer tout ce que vous allez exprimer de vos lèvres.

38. Que votre esprit soit plein à déborder de votre sujet. Puis ouvrez la bouche et laissez les paroles jaillir comme un torrent.

39. Sachez bien que « la crainte de l’homme tend un piège. » Soyez-en complètement libéré. Que vos auditeurs comprennent que vous craignez trop Dieu pour avoir peur d’eux.

40. Que le désir d’être populaire ne vienne jamais influencer votre prédication.

41. Qu’aucun problème de rémunération ou d’argent ne vous empêche de déclarer « tout le conseil de Dieu, » que les hommes vous écoutent ou qu’ils ne vous écoutent pas.

42. Ne faites pas traîner les choses, de peur que ceux que vous dirigez ne perdent leur confiance en vous, et que vous ne parveniez donc pas à les conduire au salut. Ils ne peuvent pas véritablement vous respecter, en tant qu’ambassadeur de Christ, s’ils voient que vous n’osez pas accomplir votre devoir.

43. Assurez-vous de vous recommander « à toute conscience d’homme devant Dieu. »

44. N’aimez pas les gains impurs.

45. Évitez toute apparence de vanité.

46. Obligez ceux que vous dirigez à respecter votre sincérité et votre sagesse spirituelle.

47. Ne leur laissez à aucun moment supposer que votre prédication puisse être en quoi que ce soit influencée par des considérations de salaire.

48. Ne donnez pas l’impression que vous êtes amateur de bons repas, et que vous aimez être invité à manger. Ce serait un piège pour vous, et une pierre d’achoppement pour eux.

49. Tenez votre corps en bride, de peur qu’après avoir prêché aux autres, vous ne soyez vous-mêmes rejeté.

50. Veillez sur les âmes qui vous sont confiées, comme devant en rendre compte à Dieu.

51. Soyez diligent dans l’étude de la Parole de Dieu, et instruisez à fond ceux que vous dirigez, dans tout ce qui est essentiel pour leur salut.

52. Ne flattez jamais les riches.

53. Mettez un soin particulier à instruire les pauvres et à être attentif à leurs besoins.

54. Ne vous permettez jamais d’accepter des compromis en vous laissant acheter, au cours de réunions spécialement consacrées à collecter de l’argent.

55. Ne faites jamais rien qui puisse vous faire publiquement traiter de mendiant. Sinon vous finirez par être méprisé par un grand nombre de vos auditeurs.

56. N’essayez jamais de fermer votre bouche pour condamner tout ce qui est extravagant, erroné ou scandaleux dans votre assemblée.

57. Maintenez votre intégrité et votre indépendance pastorales. Sinon vous endurcirez votre conscience, vous éteindrez le Saint-Esprit, et vous perdrez la faveur de Dieu.

58. Soyez un exemple pour le troupeau. Que votre vie illustre votre enseignement. Rappelez-vous que vos actions et l’esprit dont vous êtes animé parleront mieux que tous vos sermons.

59. Si vous prêchez que les hommes doivent servir Dieu et leur prochain dans l’amour, veillez à le faire vous-même. Évitez tout ce qui tendrait à faire croire que vous travaillez pour un salaire.

60. Servez vos frères dans l’amour. Encouragez-les à vous donner, comme rémunération de votre travail, non pas de l’argent, mais de l’amour. Cela sera un rafraîchissement pour vous comme pour eux.

61. Refusez toute offre d’argent, pour vous ou votre Église, qui pourrait provoquer le dégoût ou le mépris de ceux qui appartiennent au monde, et qui sont capables de réfléchir.

62. Refusez l’organisation de goûters, de conférences amusantes ou autres réunions amicales qui ne font que dissiper les âmes; surtout à des moments où l’on ferait mieux d’unir tous les efforts pour convertir des âmes à Christ. Soyez certain que le diable essayera de vous entraîner dans cette direction. Parfois, à des moments où vous êtes occupé à prier et à programmer un réveil de l’œuvre de Dieu, certains membres charnels de votre église tenteront de vous inviter à une rencontre mondaine. N’y allez pas, car vous feriez alors partie de leur groupe, et vos prières ne seraient plus exaucées.

63. Ne soyez pas séduit. Votre puissance spirituelle devant votre assemblée ne sortira jamais grandie si vous acceptez de telles invitations à de tels moments. Si le moment est favorable aux réunions mondaines, parce que les gens ont des loisirs, il est tout aussi favorable aux réunions spirituelles. Vous devez employer votre influence pour attirer les gens dans la maison de Dieu.

64. Veillez à connaître personnellement Christ, et à vivre chaque jour de Lui.

Que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :