L’éboueur de Mokattam

 

Tandis que leur église grandit, les éboueurs continuent de sillonner la ville, venant comme
pauvres, mais faisant beaucoup de riches (2 Cor. 6/10).
Ils rencontrent des gens de tous les milieux.
Voyez comment Dieu s’est servi d’un pauvre éboueur en haillons pour sauver des âmes.
Un jour, les enfants d’un éboueur de Mokattam, en triant les ordures rapportées par leur père, trouvèrent une montre en or.

Elle était très luxueuse et valait effectivement une dizaine de milliers de dollars.
Tout excités, ils apportèrent leur trouvaille à leur père.
Bien des gens auraient remercié Dieu pour un tel coup de chance.
Avec cet argent, ils auraient pu dire adieu au tas d’ordure et commencer une nouvelle vie dans un meilleur quartier.
Mais au lieu de revendre la montre, l’éboueur est allé sonner à la porte de toutes les villas du quartier où il avait récolté les déchets, demandant aux gens s’ils avaient perdu quelque chose.
Quand il arriva chez un riche Américain qui avait perdu la montre, celui-ci fut très impressionné par une telle honnêteté.
Il lui demanda pourquoi il s’était donné tant de mal pour retrouver le propriétaire.
L’éboueur parla alors de sa foi et l’Américain, qui était athée, accepta le Seigneur.
Il veilla lui-même à ce que ce témoignage soit publié dans les journaux des États-Unis.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :