La mine inondée

Dans la mine, René était un sujet de rire parmi ses camarades à cause de sa conduite et de ses paroles.
Ils le prenaient pour un faible, se moquant de lui et n’acceptant pas de le voir introduire Dieu dans sa vie de tous les jours.

Ils lui disaient « Laisse ta religion, c’est bon pour les femmes »,

C’était le refrain de tous les jours.

Un jour, René était au fond du puits travaillant près de l’ascenseur quand un bruit d’eau de plus en plus fort lui fit comprendre la situation.

La mine était inondée.

Il Fallait vite remonter et laisser périr ses compagnons qui n’étaient pas prêts à rencontrer Dieu ?

Un jeune manœuvre était là. Sans hésiter, René le poussa dans la cabine en lui disant :

« Va vite dire que nous cherchons un refuge au fond de la galerie de droite ».

Puis il courut rejoindre les hommes de son équipe et les avertit du danger en les invitant à le suivre avec leurs pics.

Il creusa avec eux une chambre élevée où ils se réfugièrent en attendant le secours.

Ce n’est que cinq jours plus tard que l’on put atteindre les rescapés.

Plusieurs d’entre eux avaient été touchés par l’attitude de ce jeune homme, sa confiance totale en Jésus Christ son oubli de soi durant ces jours d’attente angoissée, et acceptèrent le salut par la foi.

 »Je croyais que la religion était tout juste bonne pour les faibles, dit l’un d’eux, mais si la Bible peut conduire un timide à risquer sa vie pour nous parler du Sauveur, c’est qu’elle est vraiment le livre de Dieu. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :