Une Servante du Seigneur : Sœur

Inlassable, allant çà et là en France, en Suis-se… témoigner de l’Amour de Jésus, vous pouvez la rencontrer dans nos conventions ou dans les églises de Pentecôte ou dans les temples protestants.Veuve, ses enfants étant tous mariés, elle voyage avec une jeune sœur qui conduit sa voiture attelée d’une simple et coquette caravane.

Elle est au nombre de ces sœurs tziganes qui ressemblent à ANNE dont il est dit qu’elle servait le Seigneur.< Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur mes serviteurs et sur MES SERVANTES. > Actes 2: 17-18

20 ANS MALADE

Je me suis mariée à l’âge de 21 ans et ensuite j’ai été plus de 20 ans malade. J’étais incurable, souffrant du cœur, du foie et de l’estomac. Je suis allée 19 fois à l’hôpital et 4 fois sur la table d’opération. Pendant 4 ans j’ai été au régime, privée de pain et de viande. Avant d’être si malade j’aimais beaucoup aller danser. Ensuite, malgré ma maladie, mon mari m’habillait pour m’emmener me distraire dans les boîtes de nuit de Paris. Je me trainais comme je pouvais mais j’allais quand même au cinéma à Pigalle car j’aimais beaucoup la vie du monde. Je disais aussi la  » bonne aventure « 

NOUS AVIONS UN PETIT CIRQUE

Mon mari tenait un petit cirque en plein-air. Tous les hivers on restait à Paris et dès que le beau temps apparaissait on partait en province. Mon mari était acrobate et mes enfants aussi. Mon fils Payon faisait le clown dès l’âge de 9 ans. Une fille faisait le . caoutchouc « , c’était des tours de souplesse, une autre dansait la danse espagnole. Nous avions des chevaux et des singes. Les gendarmes nous créaient souvent des difficultés.

J’ÉTAIS PIEUSE

Un jour, il y a 19 ans environ, en 1954, un frère gitan m’a parlé du Seigneur. C’était le frère Pazola. A cette époque-là ma voiture était pleine d’idoles. .J’étais pieuse et je priais 12 fois le  » Notre Père « , et 12 fois je récitais le  » Je vous salue Marie « , et 12 fois le  » Je crois en Dieu « . En réalité je n’avais pas la vraie foi, et rien dans mon cœur pour le Dieu vivant. J’étais dans ma misère et dans mon péché.

Quand le gitan m’a parlé du Seigneur je lui ai montré toutes mes images et toutes mes statues que j’avais dans ma roulotte et je lui ai dit :-  » Si tu veux être camarade avec moi, ne touche pas aux saints, je les aime.  » ll m’a dit :- 1 Je te parle du Dieu vivant « . Cela se passait à Rouen et peu après est venu dans ma voiture, le pasteur Farina. Quand il a prié j’ai senti que dans sa prière il y avait quelque chose que je n’avais pas quand je récitais mes prières. J’ai été touchée à ce moment-là et ensuite je suis allée aux réunions évangéliques à Paris,dans L’Assemblée des pasteurs André Nicolle et Botteron. Là je me suis complétement engagée avec le Seigneur.

J’AI ÉTÉ SAUVÉE. MOI ET MES ENFANTS. ET MIRACULEUSEMENT GUÉRIE Je n’ai rien apporté de bon au Seigneur et Lui a fait beaucoup pour moi.

RADIO VIE ET LUMIÈRE EL SHADDAÏ

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :