VIE DE MISÈRE - PRISON - DEUIL
Traduire

VIE DE MISÈRE - PRISON - DEUIL

Puis, une nuit, on a frappé à la porte de ma caravane et…

Histoire d’un jeune tzigane Irlandais de 26 ans, du groupe que l’on nomme en anglais les «Travellers», c’est-à-dire les «Voyageurs». Le récit de sa vie est bouleversant : il connut la prison une première fois en 1978 et il y a passé 8 ans.

Je m’appelle Steven McCarthy.

Je suis né dans une grande famille de «TraveIIers». Depuis l’âge de 10 ans j’étais en conflit avec la police et j’ai passé 8 ans en prison.

Quand j’étais petit.je n’ai jamais connu l’amour de mon père ou de ma mère parce qu’ils étaient alcooliques, Je me souviens ne les avoir jamais vus quand ils n’étaient pas ivres,
En 1975 mon frère est mort d’une manière tragique en prison, et ceci m’a donné une grande haine pour la police. Les gardiens de prison et la loi.
En 1978 on m’a mis en prison pour vol. Ce fut une période très difficile pour moi parce que j’avais toujours des ennuis. Même en prison.

Quand je suis sortis de là je buvais beaucoup. Peu de temps après j’ai rencontré la petite amie de mon enfance, Mary Bridget.
Nous sommes partis pour l’Angleterre où nous avons habité ensemble et notre premier fils. Mike, est né. Mais en Angleterre nous continuions notre vie dans l’alcool, le vol, et la violence. Une nouvelle fois j’eus des ennuis avec la police.

Après quelques temps nous sommes revenus en Irlande à Limerick. Quand notre second fils, Patrick est né, Mary souffrait de dépression et devait aller à Limerick pour se faire examiner.

Le jour avant, nous buvions un verre dans un pub de la ville. Mary me dit qu’elle allait rentrer mettre Mike au lit et qu’elle me verrait plus tard.

Hélas, je ne l’ai jamais revue vivante.

Après son départ je suis allé à nouveau au pub. C’est là que la police est venue m’annoncer que Mary Bridget s’était noyée. Ils m’ont emmené à la rivière Shannon près des docks de Limerick et devant mes yeux ils ont sorti ma femme de l’eau,
Pour moi c’était la fin du monde et j’ai pleuré pour ma femme. Je me suis évanoui.

Des femmes se sont occupé de mes enfants, On m’a emmené à l’hôpital où se trouvait la seule femme que j’aimais au monde, raide morte sur une table en marbre. J’ai crié Jésus, «Pourquoi m’as-tu fait ça ?»

Pendant deux jours j’ai bu sans arrêt et j’ai avalé des cachets. Finalement j’ai essayé de suivre Mary en me jetant à l’eau, avec l’espoir de mourir aussi. Mais deux hommes en bateau m’ont tiré de l’eau et m’ont sauvé. Les choses allaient de pire en pire, je buvais, je me battais. Cependant je m’efforçais de prendre soin de mes deux petits garçons.

Alors une nuit, comme j’étais assis dans ma caravane, on a frappé à la porte. C’était un jeune homme qui m’a dit qu’il était chrétien. II m’a raconté comment Jésus l’avait sauvé et avait transformé sa vie. Il m’a dit aussi que Jésus m’aimait. J’avais de la peine à le croire.

Quinze jours après je l’ai rencontré de nouveau et je lui ai raconté tous mes malheurs. Il m’a montré la Parole de Dieu et ça m’a touché au cœur. A partir de ce moment, j’essayais de prier. Toutefois j’étais très déprimé et vivais dans le péché’
Une nuit les choses allaient si mal que les paroles du jeune homme me sont revenues à l’esprit : «Jésus t’aime, Steven.»

Je suis tombé à genoux et j’ai crié à Dieu, je lui ai demandé de me pardonner mes péchés et de me donner une nouvelle vie. C’est ce qu’il a fait. Le lendemain matin je me suis réveillé avec une telle joie dans mon cœur que je ne peux pas la décrire.

Depuis cette nuit, il y a quatre ans, je n’ai plus regardé en arrière. Toute ma vie a été transformée par la puissance du Seigneur.
II me restait encore un mois de prison à faire. Deux ans après avoir donné ma vie au Seigneur, j’ai dû faire mon temps en prison, Je suis rentré en prison, mais j’étais alors un chrétien né de nouveau, et avec la grâce de Seigneur j’ai passé ces quatre mois à raconter aux gardiens combien Jésus les aimait.

Et maintenant je les aime avec l’amour de Jésus. J’ai aussi témoigné aux prisonniers. Je leur ai parlé de l’amour de Jésus pour eux. Notre Sauveur est plein d’amour et de pardon.

Depuis que je suis sorti de prison, je parle de Jésus aux jeunes et j’ai des réunions chaque semaine dans ma petite maison. J’ai le cœur gros pour ces jeunes car je sais que sans Jésus ils finiront comme moi.

Jésus m’a guéri de toutes les blessures du passé. Il m’a donné de l’amour pour la police, qui sont devenus mes amis et me parlent dans la rue.

Ceci est mon témoignage. J’ai maintenant 26 ans. Je veux vous dire que quels que soient vos problèmes, Jésus en est la solution. Personne d’autre n’en est capable. J’ai tout essayé dans le passé mais seul Jésus a pu me donner ce dont j’avais besoin l’amour, la joie, l’espoir et surtout la vie éternelle.

J’espère que mon expérience vous aidera. Je tends mes bras vers vous avec tout l’amour de Jésus.

Souvenez-vous de moi quand vous priez !

Témoignage recueilli en Irlande par les prédicateurs Christian, Paul et Michel

2 thoughts on “VIE DE MISÈRE – PRISON – DEUIL

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :