La Main de Dieu
Traduire

La Main de Dieu

Paralysé et atteint de TROIS CANCERS la main de Dieu intervient dans sa vie.

Témoignage donné en 1978
Pasteur Aladain Blivet dit : Ladain
(Trésorier Général de la Mission Vie et Lumière)

En mars 1977, j’ai ressenti une douleur dans le côté gauche et une semaine plus tard, je suis tombé paralyser des jambes.

Je suis entré à la clinique d’urgence. Le spécialiste voyant mon cas m’a opéré immédiatement. J’avais un cancer dans le bas-ventre et deux autres au poumon droit.

Le chirurgien m’a enlevé celui du bas-ventre mais pour le poumon il ne pouvait rien faire. Il me donnait quelques jours à vivre.

En annonçant la nouvelle à ma femme et à ma famille le docteur a pleuré et il a dit à ma femme : « votre mari est perdu, il n’a plus que quelques jours à vivre.

Vous attendez un enfant, donnez-lui le prénom de votre mari si c’est un garçon ». Il faut que je dise que j’avais 3 enfants et que ma femme attendait le quatrième. Je suis resté 8 jours en clinique et ma famille m’en a sorti pour que je meure chez moi.

Beaucoup de monde est venu me voir pour la dernière fois.

Pendant ce temps beaucoup d’églises de man-ouches (tziganes) ont prié pour moi et aussi à la retraite spirituelle d’Ennordres au centre national des gitans.

Beaucoup de chrétiens, le prédicateur Leverd et moi-même ont prié. Je priais nuit et jour le Seigneur Jésus et je lui disais : « Seigneur si c’est ta volonté que je meure maintenant eh bien que ta volonté soit faite car il vaut mieux mourir à 23 ans et être sauvé que mourir à 80 ans et être perdu, mais Seigneur j’ai des petits enfants à élever et ma femme qui en attend un autre. Guéris-moi pour que je puisse les élever. »

Le prédicateur Mayer Loulou est venu me voir avec sa famille et il m’a fait l’onction d’huile au nom du Seigneur Jésus et il m’a dit : « Tu es la propriété privée du Seigneur Jésus et personne n’a le droit d’y entrer. »

Alors que j’étais au plus mal ils m’ont rentré de nouveau à l’hôpital pour que je ne meure pas devant mes enfants. On m’avait mis tout seul dans une pièce et on ne s’occupait plus de moi.

On attendait ma mort. Mais moi je criais et je demandais qu’ils me fassent des radios car j’avais la certitude que Jésus ne m’avait pas laissé. Ils m’ont alors fait de nouvelles radios et le radiologue m’a demandé pourquoi j’étais ici. Je lui ai dit que j’avais 2 taches au poumon.

Il me dit que je n’avais plus rien, Alors il appela le Médecin-chef des radios qui me dit : « le poumon qui était malade est plus clair que celui qui n’a rien eu » Sur ces paroles je suis allé dans ma chambre et je me suis habillé.

Les docteurs ne voulaient pas que je sorte, alors je me suis enfui, j’ai sauté un mur. Bien que j’étais très faible le Seigneur Jésus m’avait guéri. Il a fallu que je fasse un traitement par la suite car ils craignaient une récidive du mal. Mais dans mon cœur, j’avais une parfaite assurance que le Seigneur m’avait guéri et ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient.

Le spécialiste qui m’a fait les rayons au cobalt a dit : « c’est surement la main de Dieu qui vous a guéri car la médecine ne pouvait rien ».

J’ai pu ainsi témoigner aux docteurs que Jésus est toujours vivant, qu’il guérissait encore. Ce qui m’a beaucoup réconforté durant ma maladie c’est la Parole de Dieu, la Bible et surtout l’histoire de Job ».

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :