Temoignage Chretien
Traduire
CAPELOT Ramoutcho

CAPELOT Ramoutcho

Je suis né dans une caravane. Mes parents vendaient de maison en maison. Ils ont connu l’Évangile à RENNES. A cette époque commençait le réveil. C’était vers 1954. J’ai suivi les réunions et les conventions avec mes parents. Je me suis fait baptiser après ma conversion à Draveil, près de Paris. lors d’une convention en 1961.

Je suis maintenant marié et je voyage en caravane. Mais l’hiver, je passe plusieurs mois à Tours où j’ai une petite maison. En Janvier 1979, j’ai eu un accident au retour de l’enterrement de la sœur Le Cossec. On suivait un camion. Au moment où nous doublions, le camion a viré à gauche et le choc a été inévitable. Il nous a trainé sur 50 mètres. Je suis parvenu à sortir de L la voiture en forçant la portière tandis que mon beau-frère restait coincé dans la voiture. L’ambulance nous a emmenés à l’hôpital du Mans. Un chirurgien m’a immédiatement opéré car j’avais la rate éclatée , le foie éclaté, un poumon perforé, un rein et la vessie très touchés. Ils m’ont enlevé la rate complètement et presque les 3/4 du foie. Le chirurgien dit alors au prédicateur GA MIN venu à l’hôpital que je ne survivrai pas, que je n’avais que 20 minutes à vivre et qu’il devait prévenir ma lemme que j’allais mourir.

Le frère GAMIN ne voulait pas le dire et le chirurgien lui dit vous ne voulez. pas. je le dirai moi-même car je ne peux pas lui cacher la vérité », Alors le frère Gamin vint dire à ma femme : « Ton mari, d’après la médecine, va mourir. mais il y a DIEU et il faut s’accrocher au Seigneur ». Ma femme lui répondit : « Non, mon mari ne mourra pas car le Seigneur ne peut pas faire ça ».

Le lendemain à 13 heures j’ai été transporté d’urgence à l’hôpital Saint-Antoine

à Paris pour y être opéré une seconde fois,

Quand le chirurgien m’a opéré à nouveau il n’a rien fait de plus et il m’a refermé, Il a demandé au plus ancien de ma famille de venir. Mon beau-frère PINI qui est aussi prédicateur est donc venu. Le chirurgien lui dit tout comme celui du Mans que je ne pourrai pas vivre que je n’en avais que pour 20 minutes, qu’il n’y avait plus d’espoir,

Alors toute ma famille réunie dans le couloir de l’hôpital s’est mise à prier à cet endroit. Les 20 minutes se sont écoulées, puis une heure et j’étais toujours vivant. Je tombais dans le coma et j’y restais pendant un mois et demi, maintenu en vie par des appareils. Je ne souffrais pas, mais comme en des rêves je voyais des serviteurs de Dieu venir vers moi.

Quand le prédicateur GAMIN est monté à Paris pour me voir il a demandé un rendez-vous au médecin qui me soignait.

Il lui a posé des questions sur l’espoir possible et le docteur lui dit qu’il n’y avait aucun espoir de vie, que j’étais atteint d’une infection pulmonaire suite à cet accident et de septicémie, Il a ajouté : « avec tout cela il ne peut vivre car il n’a plus d’anti-corps pour vaincre ces infections et si j’arrête le fonctionnement des appareils il meurt de suite »

Le frère Gamin lui dit : « La médecine a fait tout ce qu’elle pouvait et c’est bien, mais nous avons le Seigneur et nous avons l’assurance dans nos cœurs qu’Il le délivrera et qu’il permettra qu’il soit bientôt en son foyer. »

Après cela je suis sorti de mon coma et aussitôt que j’étais à nouveau conscient je me suis senti bien. Je souffrais au moment des pansements. mais en moi je n’avais plus mal. -le respirais bien. Après quelques jours. je me suis mis à manger normalement.

Le docteur m’a dit :  »vous êtes un ressuscité ». Pour moi vous êtes guéris vous entrez dans une nouvelle vie car je vous considérais comme mort. II s’est passé quelque chose en vous que nous ne comprenons pas ».

15 jours après je suis rentré chez moi et depuis j’ai repris mes activités, Je mange de tout, je conduis ma voiture, je fais mon commerce et je vais aux réunions plus que jamais car cette épreuve m’a affermi dans ma foi et fait de moi un meilleur chrétien

Je remercie tous les frères et sœurs qui ont tant prié pour moi lorsque j’étais à l’hôpital, Dieu les a exaucés.

CAPELOT Ramoutcho

Laisser un commentaire

Pasteur Eric Pérus

Pasteur Eric Pérus

Pasteur de la Mission Évangélique Vie et Lumière des Tziganes de France
Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :