SIEGLER Fabien, dit Kalo

EN 1944, le tzigane SIEGLER Fabien, dit Kalo, vint à Jésus.

SIEGLER Fabien, dit Kalo

SIEGLER Fabien, dit Kalo

Je faisais du cirque avec ma famille. Nous vivions de ça.

Nous travaillions en plein-air. A l’âge de 18 ans, en faisant un saut périlleux au trapèze, je suis tombé et un vaisseau a cédé. J’ai saigné par la bouche et par les oreilles. Je ne pouvais plus me relever.

On a fait venir un docteur qui m’a aussitôt envoyé à l’hôpital là, on dit à ma famille : « Sortez-le, car il va mourir ». Nous étions à Mantes-la Jolie, près de Paris et à ce moment-là, ma tante vint de Lyon.

En arrivant, elle me posa cette question : « Crois-tu au Seigneur ?». Je lui dis : Oui», et elle me dit qu’à Lyon il y avait une église Où se faisaient des miracles par l’imposition des mains. Elle décida que je devais y aller.

Nous sommes alors partis en train pour Lyon. Mon beau-père vendit son bourricot pour payer le voyage. Ma tante envoya immédiatement un télégramme à l’église de Lyon pour qu’on prie pour moi…

Tandis que j’étais couché sur la banquette du train, le Seigneur avait déjà entendu la prière car j’ai demandé à manger. Quand nous sommes arrivés à Lyon, nous sommes allés le dimanche à l’Église évangélique. Mon cousin me porta sur son dos et m’assit sur un fauteuil près de l’estrade.

Le pasteur a alors prié pour moi et m’a imposé les mains au Nom du Seigneur. A ce moment-là, j’ai senti une force en moi et j’ai transpiré. Je sentais beaucoup moins le mal.

Aussitôt après.

Le gros hématome que j’avais au côté gauche disparut mystérieusement. On me ramena à la caravane de ma tante et je me mis à marcher tout seul. Mon cœur tapait fort Le pasteur m’avait dit : « Dieu t’a guéri. Il ne faut plus douter ». Aussitôt guéri je suis retourné aux réunions. Je me suis donné au Seigneur. Le pasteur m’a baptisé et toute ma famille est ensuite venue au Seigneur…

Cela se passait fin 1 944,

30 ans plus tard, j’ai eu un ulcère ; les docteurs m’ont fait un bilan du cœur et m’ont dit : « Siegler, on voit que vous avez eu quelque chose au cœur. C’est bien cicatrisé. Qui a fait cela si bien ?»

Le Seigneur m’a aussi guéri tout de suite de mon ulcère. Ma tante avait entendu parler de Jésus à Lyon et elle allait à l’église évangélique. Depuis trois de mes sœurs se sont converties ainsi qu’un frère ; et maintenant il y a deux serviteurs de Dieu qui sont membres de notre famille.

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :