Le livre Esther
Traduire

Introduction:

Signification de quelques noms propres figurant dans ce livre :

-Vasthi = « la meilleure » ou « la plus belle ».
-Mardochée = « Adorateur de Mérodac », (le Jupiter babylonien).
-Hadassa (nom juif d’Esther) = « Myrte ».
-Esther « Etoile » nom persan.
-Haman = en sanscrit, nom de la planète Mercure.
-Zéresch = probablement dérivé d’un mot signifiant « or ».

Dans le canon juif (Tanakh), il fait partie des « Ketoubim » (HAGIOGRAPHES = Livres saints).

Ce sont des livres de Sagesse. Cette sagesse est l’écho direct dans le cœur de l’Israélite de la sagesse qui lui a été révélé par la loi et les prophètes.

« Une seule chose n’est pas vaine » dira l’Ecclésiaste, « LA CRAINTE DE L’ÉTERNEL ». Leur nom est traduit littéralement en grec par « HAGIOGRAPHES ».

Les juifs l’appellent le « MEGUILLA » = le rouleau par excellence, car son contenu flatte leur amour-propre national. Ils ne se sont pas lassés de le copier. C’est le rouleau que l’on trouve le plus facilement dans les milieux juifs.

La vie du peuple juif

Avec Esdras, Néhémie, Daniel et Ézéchiel, il nous donne des informations précieuses sur la vie du peuple juif pendant la captivité et expose les faits de la délivrance merveilleuse accordée à un moment où il a failli être exterminé complètement.

Ce livre (ESTHER) était lu le jour de la « fête des Purims » célébrée les 14 et 15èmes jours du mois de Adar 12ème mois (correspondant aux mois de Février-Mars), en souvenir de la délivrance que Dieu accorda aux juifs, grâce à l’intervention d’Esther.

C’est vers 476 avant Jésus-Christ qu’Esther devint reine à la place de Vashti épouse de Xerxès (Assuérus).
D’après l’oeuvre d’Hérodote, l’écrivain grec, les Perses venaient de perdre leur flotte de guerre, contre les Grecs à la bataille de Salamine. Le festin du 1° chapitre correspond probablement aux préparatifs de cette bataille.

Ce livre à la passionnante histoire, comprend 2 parties :

1°) Chapitres 1 à 4—–> LA MENACE.
2°) Chapitres 5 à 10 —–> LA DELIVRANCE.

Bien que le nom de Dieu ne soit jamais mentionné, sa présence et sa bienveillance se devinent derrière chaque situation. Invisible, laissant sa nature se révéler au travers d’une fille de son peuple, comme Christ se manifeste dans la vie du chrétien.

Esther était belle et modeste (2/15), attrayante (2/9-17; 5/13), obéissante (2/10), humble (4/16), courageuse (7/6), loyale et stable (2/2-8/1-2; 7/3-4). Pour avoir manifesté ces qualités, elle devint un instrument béni entre les mains de Dieu (4/14) sous la conduite de Mardochée.

HAGIOGRAPHES.

Le livre de Job: Met en lumière un but spécial des souffrances des justes et la vraie manière de les accepter.
Les Psaumes: Montre comment il faut prier dans la bonne et mauvaise fortune.
Les Proverbes: Indique les moyens de réussir dans toutes les circonstances de la vie.
L’Ecclésiaste: Relève la vanité de cette vie et signale la crainte de Dieu comme la seule condition du bonheur.
Le Cantique des cantiques: Oppose le faux et le véritable amour; celui qui se recherche soi-même et celui qui se donne loyalement et gratuitement.

En résumé:

Job enseigne l’art de souffrir, les Psaumes l’art de prier, les Proverbes l’art de réussir, l’Ecclésiaste l’art de jouir de la vie, le Cantique des cantiques l’art d’aimer.

1° Clef du livre: Délivrance, providence (on a appelé ce livre « le roman de la providence »).

2° Verset central: Esther 4/14 « Car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autres parts pour les juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ».

3° Chapitre central: Esther 6: Mardochée (cousin d’Esther).

4° Auteur du livre: Inconnu (Esdras ou Mardochée). C’est certainement un juif qui a écrit son livre après le retour de l’exil. Son patriotisme est ardent, il aime très vivement son peuple, connaît exactement les us et coutumes de la cour du Roi des Perses et a des aptitudes littéraires remarquables.
Il emploie l’hébreu, mais il mélange de nombreuses expressions araméennes. Pour ces motifs, certains savants l’ont attribué à Esdras, mais d’autres l’attribuent à Mardochée (Esther 9/20).

5° Destinataire du livre: Israël.

6° Epoque couverte: L’histoire relatée dans ce livre couvre une période de 20 à 25 ans.

Ce récit doit être placé entre Esdras 6 et 7.

7° Plan du livre:
Esther 1/1—————————–>Esther 3/15: conspiration d’haman contre les juifs.

Esther 4/1—————————–>Esther 10/3: délivrance par Esther.

8° Résumé du livre:
Ce livre nous raconte l’histoire merveilleuse de la délivrance des juifs alors en exil en Perse sous le règne d’Artaxerxès nommé encore Assuérus, dont le royaume s’étend de l’Ethiopie aux Indes. Le roi élève en dignité Haman, un courtisan intrigant, et le place au dessus de tous les princes de son royaume.

Le juif, Mardochée, refuse de se prosterner devant un tel homme. Un complot est conçu par Haman dont l’intention était de mettre à mort tous les juifs. Pendant ce temps, Esther, la cousine de Mardochée, une jeune juive de belle figure devient reine de Perse. Elle risque sa vie en voulant plaider la cause de son peuple condamné à mort. La providence divine se manifeste en une merveilleuse délivrance.

Ce livre est un message de l’amour et la fidélité de Dieu à l’égard de son peuple pendant la dispersion, une révélation merveilleuse de la providence de Dieu.

9° Enseignement pratique:
Ce livre nous présente une remarquable illustration de la providence de Dieu qui prend soin de son peuple.

Le nom de Dieu n’y est pas mentionné, mais cependant du haut des cieux, Il veille sur les siens en exil et les délivre de la main puissante de l’ennemi. De nos jours, Il agit de même envers ses enfants qui sont des pèlerins sur cette terre.

1 Pierre 5/7: « Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous ». La leçon pratique est celle de l’empressement que nous devons mettre à utiliser les occasions que Dieu nous donne. C’est une question de vie ou de mort pour nous-mêmes et pour les autres.

Mardochée était sûr de l’intervention divine, exemple d’une foi réelle et vivante. Quoique nous ne soyons pas une grande reine comme Esther, nous devons veiller à ne pas manquer les occasions qui nous sont offertes.

Dieu a un plan pour chacune de nos vies.

Il nous a placé où Il peut le mieux nous employer à Sa gloire. Si nous ne réussissons pas là, Il réalisera son plan de quelque autre manière, mais quelle perte nous subirons.

Satan essaiera encore par la tentative de mise à mort de l’enfant Jésus par la main d’Hérode. Il réussira de blesser le Sauveur au talon par la réconciliation d’Hérode et de Ponce Pilate, mais Jésus le vaincra par la croix et Dieu ressuscitera Jésus d’entre les morts.

10° Type messianique:

Jésus est invisible dans ce livre, mais agissant néanmoins en faveur du peuple: le Seigneur n’est plus physiquement sur la terre, mais du haut de sa gloire, Il délivre tous ceux qui se confient en Lui.

11° Application dispensationnelle :

Nous la découvrons dans la conspiration d’Haman qui nous évoque l’œuvre de Satan par la bête en Apocalypse 13. Le futur chef du monde va lui aussi conspirer contre les juifs qui ne voudront pas adorer l’image dressée dans le temple. Ils seront délivrés quand Jésus reviendra avec puissance (Zacharie 14/1-8).

Haman fut pendu au bois qu’il avait préparé pour Mardochée et ainsi il devint la victime de ses propres intrigues de même que Satan a établi un plan pour détruire les hommes et il connaîtra l’étang de feu. Il fait une œuvre qui le trompe.

PARTICULARITES :

1) -Le nom de Dieu n’y est pas. C’est l’accomplissement de Deutéronome 30/17-18. Dieu cachait sa face à son peuple qui, délibérément choisissait de demeurer dans le pays de la captivité, au lieu de profiter de l’occasion offerte pour retourner avec Zorobabel à Jérusalem.

Bien que le nom de Dieu ne soit pas mentionné, l’action providentielle de sa main puissante se fait sentir à travers tout le livre.

Une dernière mention: Satan cherchait à détruire toute la race.
2) -Pas de mention des coutumes religieuses des juifs ni de la loi.
3) -Silence du Nouveau-testament.

1 thought on “Le livre Esther

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :