Livre de NEHEMIE
Traduire

Livre de NEHEMIE

Livre de NEHEMIE

Introduction: 

Le Livre de NEHEMIE est la dernière page historique de l’Ancien-Testament, comme Malachie en est la dernière page prophétique. La période couverte par les douze livres historiques (Josué à Néhémie) est de plus de dix siècles.

Pendant ce millénaire de grands événements ont bouleversé l’histoire du peuple d’Israël:

La conquête de Canaan, le gouvernement des Juges, l’établissement de la monarchie, le royaume uni sous Saül, David et Salomon, le royaume divisé jusqu’à la captivité assyrienne, le royaume unique de Juda jusqu’à la captivité Babylonienne et le retour sous Zorobabel et Josué, puis sous Esdras, enfin le retour de Néhémie.

Durant cette période, les grands peuples voisins ont inconsciemment joué leur part dans le développement providentiel du plan rédempteur de Dieu: les Syriens, Assyriens, les Babyloniens, les Mèdes et les Perses.

Nous l’avons dit les deux livres d’Esdras et de Néhémie sont étroitement liés, puisque l’activité d’Esdras nous est relatée dans l’un et l’autre, à côté de celle de Néhémie.

De plus, il s’agit d’une même époque, puisque dans les deux livres, il est question du roi Artaxerxès de Perse.

Le nom de Néhémie signifie « Éternel console », « consolation de l’Éternel ».

1° Clef du livre: Restauration.

2° Verset central: Néhémie 4/6:   « Nous rebâtîmes la muraille qui fut partout achevée jusqu’à la moitié de sa hauteur. Et le peuple prit à cœur ce travail ». 

3° Chapitre central: Néhémie 8  lecture de la loi.

4° Auteur du livre: Néhémie.

5° Destinataire du livre:   Israël.

6° Date de rédaction du livre: Entre 445 et 428 avant Jésus-Christ.

7° Epoque couverte:  La période de la restauration a duré 2 ans.

8° Plan du livre:  

             1- Néhémie 1/1——————–> Néhémie 6/19: Relèvement des murailles.

             2- Néhémie 7/1——————–> Néhémie 12/47: Renouvellement de l’alliance avec Dieu.             

             3- Néhémie 13/1——————> Néhémie 13/31: Réforme dans le temple.

9° Résumé du livre:  

Néhémie était échanson à la cour d’Artaxerxès, roi de Perse. Dieu mit sur le cœur de Néhémie la situation de Jérusalem et l’état de ses murailles.

Autorisé et protégé par le roi, il retourna à Jérusalem avec des Juifs exilés pour réparer les murailles et rebâtir la ville. Il purifia le temple et promulgua des lois concernant la mise à l’écart du peuple de Dieu et l’observation du sabbat.

10° Enseignement pratique:  

Ce réveil parmi le peuple d’Israël rétrograde fut déclenché par un seul homme dont la foi et le courage sont un encouragement pour beaucoup. Israël sous la direction de Néhémie rebattit les murailles et restaure Jérusalem comme centre de vie religieuse. Il y a deux grandes causes à cette restauration: la prière et la lecture de la loi. 

11° Type messianique:  

Ce livre comme celui d’Esdras nous présente Jésus comme le Seigneur des cieux et de la terre et qui agit en faveur de son petit peuple même en faveur d’un résidu fidèle sur la terre.

L’époque de Néhémie ressemble beaucoup à la nôtre. Néhémie vivait à la fin de l’âge de la suprématie des gentils. Jésus agit maintenant en faveur de son troupeau fidèle au sein de l’Eglise comme il agira en faveur du résidu fidèle en Israël.

12° Application dispensationnelle:  

Les événements de ce livre préfigurent la restauration de Jérusalem dans l’avenir et la reconstruction du temple; de même que Néhémie est entré en scène avec une grande autorité de la part du Roi et qu’il a donné des lois justes à son peuple, le Seigneur des cieux rétablira lui-même la justice sur la terre lors de son retour glorieux.

Compléments:    TOPOGRAPHIE DE JERUSALEM: (d’après le chapitre 3)

Nous nous bornerons à l’énumération des portes et des tours qui jalonnaient de la ville et qui souvent, dans l’Ecriture même, ont plusieurs noms. Nous suivrons l’ordre indiqué au chapitre 3, c’est-à-dire que nous partirons du nord-est (porte des brebis) et irons en sens inverse des aiguilles d’une montre: nord, ouest, sud, est.

1- La porte des brebis:

(3/1; 12/39), à l’extrémité est du mur nord, probablement la porte la plus rapprochée du temple du côté nord (aujourd’hui: porte de St.-Etienne). On l’a parfois identifiée à la porte de Benjamin (Jérémie 37/13; 38/7). C’est par là qu’entraient les bédouins amenant leurs troupeaux au marché; c’est donc par là que passaient les animaux destinés aux sacrifices.

Il est intéressant de noter que la porte directement en rapport avec l’exercice du culte dans le temple relevé de ses ruines est la première qui ait été réparée. Il y a des priorités dans le service de Dieu. La porte des brebis existait encore sous ce nom du temps de Jésus (Jean 5/2).  Tour de Méa (nom qui signifie « cent » ) et la tour de Hananeel  (3/1; 12/39; Zacharie 14/10).

2- La porte des poissons:

(3/3; 12/39; 2 Chroniques 33/14; Sophonie 1/10), au nord (probablement à peu près à l’emplacement de la porte de Damas actuelle), là où entraient les marchands de Tyr (13/16) et les Galiléens avec le produit de la pêche. Cette porte était exposée plus qu’une autre aux attaques des ennemis, venant pour la plupart par le nord.

3 – La vieille porte:

(3/6; 12/39) ou « porte des vieux murs », peut-être ainsi nommée parce qu’elle appartenait à la première muraille d’enceinte du temps de Salomon (2 Rois 14/13). 

C’est Ozias, qui fortifia  les murs de la ville en bâtissant des tours (2 Chroniques 26/9); peut-être jugea-t-il bon alors de bâtir la muraille plus large qu’auparavant.

4 – La porte d’Ephraïm:

(12/39), était située entre la vieille porte et la muraille large. Si elle n’est pas mentionnée au chapitre 3 c’est peut-être qu’elle n’avait pas été détruite.

La tour des fours (3/11; 12/38), entre la muraille large et la porte de la vallée, à l’angle nord-ouest de l’enceinte, point stratégique pour la défense de la ville à l’ouest.

5 – La porte de la vallée:

(3/13; 2/13; 12/31), correspond probablement à la porte actuelle de Jaffa. Elle s’ouvrait au nord de la vallée de Hinnom. C’est par là que Néhémie sortit de nuit pour inspecter et c’est vraisemblablement de là qu’il fit partir les deux chœurs lors de la dédicace de la muraille (12/31, 38).

6 – La porte du fumier:

(3/13-14; 2/13), au sud de la colline occidentale de la ville (probablement pas en relation actuelle dite « du fumier », plus à l’est), à identifier peut-être à « la porte de la poterie » de Jérémie 19/2.   

Remarquons que Jérémie 31/40 appelle la vallée de Hinnom, à l’ouest de Jérusalem, sur laquelle donnait cette porte du fumier et où l’on déversait les immondices: la vallée des cadavres et de la cendre. C’est là que se trouvait Topheth, où le peuple sacrifiait ses enfants à Baal (Jérémie 19/5-6).

7 – La porte de la source:

(3/15; 2/14; 12/37), aménagée dans la muraille à l’endroit où se trouve le point le plus bas au sud de la ville, à la jonction de la vallée de Hinnom (ouest) et du Cédron (est), là où l’on ne compte pas moins de quatre sources (dont celle de Siloé).

Vient maintenant la cité de David, bâtie avec le temple sur la colline de Sion, la partie la plus importante de la ville, qui domine la vallée du Cédron.

Dans ces parages se trouvaient l’étang de Siloé (3/15; Jean 9/7), l’étang du roi (2/14), en relation avec le jardin du roi (3/15), près d’un grand escalier conduisant à la cité de David (3/15; plusieurs marches de cet escalier ont été retrouvées). Dans cette cité étaient creusés les sépulcres de David (3/16) où les rois ont été enterrés, jusqu’à Ezéchias (2 Chroniques 32/33; ils n’ont jamais été découverts); il y avait aussi un étang artificiel et la maison des héros (3/16), tous deux inconnus.

Puis il est parlé de l’arsenal (3/19), c’était sans doute « la maison de la forêt du Liban », construite par Salomon et dans laquelle il gardait ses boucliers d’or (1 Rois 7/2; 10/17 cp Esaïe 22/8). La cour de la prison, mentionnée dans 3/25, était dans la maison du roi (Jérémie 32/2), en avant de laquelle s’élevait une grande tour en saillie (3/25, 27).

8 – La porte des eaux:

(3/26; 8/1, 3; 12/37), à l’orient de la plate-forme du temple. Etait-ce par là que passaient l’eau dans la ville ? Le mur de la colline (3/27, ou « mur d’Ophel »=« renflement », 2 Chroniques 27/3) est le prolongement sud de la colline du temple. La porte des chevaux (3/28), par laquelle on conduisait les chevaux du roi à l’écurie, s’ouvrait près de la maison du roi (ce n’était probablement pas une porte de la muraille); c’est là qu’Athalie fut assassinée (2 Chroniques 23/15; cp Jérémie 31/40).

Dans 3/29, il s’agit de la porte orientale du temple. De même, la porte de Miphkad semble être plutôt une porte d’un bâtiment du temple qu’une porte des remparts (3/31). Le dernier verset du chapitre 3, où il est question de la réparation d’une chambre haute située dans une tour, nous ramène à la « porte des brebis ».      

Néhémie: 

Modèle d’un serviteur de Dieu. Comme Christ, il est venu comme un homme de prière et d’action.

La piété  de Néhémie ne le pousse pas à l’oisiveté. Pour mieux travailler il prie; pour mieux prier, il travaille. Il sait inciter les autres au travail. Il a toutes les qualités du chef, c’est un entraîneur. Il met lui-même la main à la pâte. Il ne se borne pas à commander, il sait collaborer. Il cède la place à celui qui est mieux qualifié que lui pour l’accomplissement d’une certaine tâche.

Il ne se laisse pas abattre par les difficultés, il les surmonte avec un courage invincible et une volonté tenace. Il refuse tout compromis, soit avec les ennemis du dehors, soit avec ceux du dedans. Il est plein de bon-sens pratique.

A la confiance en Dieu, il joint une sage prudence et l’indispensable prévoyance. Il persévère envers et contre tous (Néhémie 4/21). A son exemple, ne nous lassons pas de travailler jusqu’à ce qu’apparaisse l’étoile du matin (Apocalypse 22/16).

Il possède une foi trempée par les épreuves et que rien ne peut ébranler. Il agit avec désintéressement: rien pour lui, tout pour Dieu et pour les autres. Il donne à Dieu toute la gloire en rappelant constamment que c’est de lui que vient toute initiative.

 Les adversaires: 

Sanballat et Tobija qui essaient continuellement d’arrêter le peuple de Dieu dans la construction sont des images de Satan et de ses alliés qui essaient continuellement de réduire à l’impuissance le peuple de Dieu.

Le réveil d’Esdras et Néhémie:         

a) Caractéristiques:

  • Retour aux Écritures (Néhémie 8/1-8)
  • Joie en Dieu (Néhémie 8/9-12)
  • Obéissance (Néhémie 8/13-18)
  • Humiliation, confession des péchés (Néhémie 9/1-37)
  • Nouvelle alliance avec Dieu (Néhémie 9/38-10/27)
  • Résolution d’observer la loi (Néhémie 10/28-39).

b) Infidélités du peuple (Néhémie 13/1-3)

  • Alliance avec les étrangers (Néhémie 13/1-3)
  • Profanation du Temple (Néhémie 13/3-9)
  • Infidélité dans le paiement des redevances sacrées (Néhémie 13/10-14)
  • Profanation du Sabbat (Néhémie 13/15-22)
  • Mariages mixtes (Néhémie 13/23-31)

Les mêmes péchés sont la cause des faiblesses de l’Eglise d’aujourd’hui.

Restauration du Temple et des murailles:

Image de la réintégration après un temps d’apostasie. Image de la fidélité individuelle et d’un effort sincère pour marcher tout près de Dieu. La mondanité et l’incrédulité dans l’Eglise de nos jours ne sont pas des obstacles insurmontables à notre propre fidélité dans la marche avec ce Dieu qui nous appelle encore à être un peuple à part.

Les captifs libérés ont commencés l’œuvre de restauration en allant du centre vers l’extérieur. Ils ont débuté par le Temple et fini par les murailles.

Débutons aussi par Christ, au centre, avec son œuvre expiatoire, préfigurée dans les holocaustes.

La foi du peuple de Dieu restaurée et dirigée vers Celui qui devait venir, aujourd’hui elle est dirigée encore vers Celui qui doit revenir.

Tout âme qui revient de ses infidélités à Dieu, commence par la restauration du cœur, et de la conscience au pied de la croix et continue ensuite par la restauration des murailles c’est-à dire de la vie.

Aujourd’hui, toute âme repentante peut recommencer une vie nouvelle au pied du crucifié et sous son sang les fondements furent posés parmi les chants de louange et de reconnaissance et aussi parmi les larmes. Quand l’âme revient à Dieu, elle pose le seul fondement Christ et à la joie de la communion retrouvée avec Dieu, se mélange la tristesse du temps perdu loin du Père.

Séparation: (Esdras 9-10).

Nécessité de la séparation en vue du service. Les adversaires des Juifs restaurés étaient les Samaritains à moitié païens. Ils craignaient Dieu et servaient leurs propres dieux. Alors, ils voulurent d’abord aider à construire le Temple. Naturellement, ils auraient voulu faire revaloir leurs conceptions.

C’est ainsi que, encore aujourd’hui, Satan manifeste son opposition au plan de l’Eglise de Dieu. Comme les libérés,  énergiquement de laisser compromettre l’œuvre de Dieu par de telles alliances. Point d’inconvertis dans les situations en vue ou dans la direction de nos églises ou dans l’exercice de nos écoles du dimanche. Point d’union avec l’église de Rome. Refusons à ces adversaires, toute participation à la reconstruction du Temple, comme le fit Zorobabel.    

Ces hommes finirent par faire arrêter le travail, mais Dieu le fit reprendre à l’instigation des prophètes « Agée et Zacharie » et la construction se poursuivit jusqu’à son achèvement. Ainsi devant de tels adversaires, l’Eglise du Christ doit être et rester un peuple séparé, évitant de se mettre avec les infidèles sous un joug étranger.   

6 thoughts on “Livre de NEHEMIE

  1. Très belle explication merci j’étais en train de lire Noémie ce matin et je vois l’explication parce que c’est pas toujours simple de comprendre gloire à dieu.

Laisser un commentaire

Copyright © [El Shaddai]. Tous droits réservés. Pasteur Eric Pérus . Toute reproduction, même partielle, interdite.
error: Attention contenue protégée, Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :